Porsche 911 Type 991 Carrera GTS - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Afin de combler le fossé entre les 911 Carrera S et GT3, Porsche a trouvé la solution avec cette version GTS !

Aujourd’hui, c’est grâce à Pierre et Silvère de Moteur & Sens que je peux vous proposer cet essai. Situé à Chaville dans le 92, ils sauront vous trouver la perle rare parmi un large choix de marques prestigieuses telles que Ferrari, Aston Martin, Porsche ou encore McLaren. Spécialisés dans la vente et le dépôt vente de véhicules d’exceptions, ils m’ont gentiment laissé choisir mon jouet parmi ceux en stock. Pour une première, je me suis laissé tenter par cette Porsche 911 Carrera GTS !

Regardez moi cette configuration ! Elle est totalement dingue et plutôt rare à mes yeux puisqu’elle possède un kit d’amélioration. Effectivement, il ne s’agit pas d’une GT3 mais bel et bien d’une modeste Carrera GTS. Depuis 2012, Porsche propose un Aerokit Cup qui comprend un aileron fixe au-dessus du spoiler arrière et un bouclier avant inédit. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi j’adore !

Relativement discrète en temps normal, j’ai trouvé que ce coloris Rouge Carmin mettait parfaitement en avant ces courbes. De plus, il contraste habillement avec les jantes de 20 pouces à écrou central, les logos ou encore que la quadruple sortie d’échappement qui sont des éléments en noir.

L’ensemble gagne en sportivité et dynamisme grâce aux voies élargies ainsi qu’au rabaissement du châssis. Elle a de la gueule cette GTS !

Mais qu’en est-il à bord ?

A bord, il n’y a plus de doute. Nous sommes bien au volant d’une Carrera et non d’une GT3. On retrouve toute la polyvalence et le confort sauf pour les minuscules places arrière. C’est anecdotique mais seuls des enfants pourront y accéder.

Face à moi, je retrouve avec plaisir l’instrumentation à cinq cadrans. Notez que le fond du compte-tour, au centre, dispose en option le coloris rouge tandis que les autres sont noirs. La configuration est à la fois élégante et sobre. On y trouve un mélange de cuir et d’Alcantara, le tout surpiqué de rouge, qui rappelle le coloris de la carrosserie. L’habitacle dispose également d’éléments en carbone comme la console centrale ou encore le porte-gobelets.

Cette Carrera GTS embarque en option le pack Chrono. Option devenue indispensable pour la revente d’un véhicule mais aussi le plaisir des yeux avec cette horloge dominant le tableau de bord. Et pour profiter du mélodieux flat-six, découvrez-là grâce au toit ouvrant !

Porsche 911 Type 991 Carrera GTS - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

A l’arrière, on retrouve sous le capot le célèbre flat-six 3.8 atmosphérique développant ici 430 ch et 440 Nm de couple. Par rapport à une Carrera S, on gagne donc 30 ch supplémentaires sans pour autant atteindre les 475 ch de la GT3.

Puissance

430

ch

Couple

440

Nm

0 à 100 km/h

4,0

secondes

La différence n’est pas flagrante sur le papier puisqu’elle ne gagne qu’un petit dixième de secondes par rapport à une version S sur l’exercice du 0 à 100 km/h. Elle le réalise en 4,4 secondes en boîte manuelle quant il ne lui en faut que 4 avec la boîte PDK. Ça tombe, c’est cette dernière qui est présente ici !

Porsche 911 Type 991 Carrera GTS - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Je rêvais de rouler en Porsche depuis tout petit et en l’espace de quelques mois, je ne fais qu’en essayer. Ni voyez aucune frustration mais bel et bien un véritable “kiff” ! Peu importe le modèle essayé, on y retrouve toujours cette identité, ce feeling et cette chance inouïe dans rouler une.

On est bien loin des 9000 tr/min de la GT3 RS de Spynergie mais on prend tout de même 7500 tr/min où les 430 ch sont délivrés. Et quel bonheur ! Sans oublier qu’on dispose de série sur cette version GTS de l’échappement sport. Les petites roues sinueuses de la Vallée de Chevreuse s’en souviennent encore. Il faut dire qu’il joue beaucoup sur le ressenti avec ses retours de gaz et détonations à tout-va. Il donne assurément la banane !

Les montées en régime du flat-six sont franchement rageuses. Elle le fait avec une telle facilité qu’on en oublierait presque son permis. Pourtant, elle est incroyablement facile et stable à haute vitesse. Merci les voies larges !

Porsche 911 Type 991 Carrera GTS - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Son toucher de route est irréprochable. J’ai rarement connu une direction aussi communicative. A la fois précise et ferme, elle révèle toute l’efficacité et facilité de conduite de cette Carrera GTS. Dotée du châssis Sport, elle voit ses suspensions l’abaisser de 20 mm. De ce fait, elle n’en devient pas inconfortable mais disons qu’on ressent les moindres irrégularités de la route.

Équipée ainsi, elle devient une véritable chasseuse sur route ouverte. Sans oublier qu’elle dispose de l’irréprochable boîte à double embrayage PDK. Les puristes crieront au scandale et opteront pour la boîte manuelle. Pour ma part, je reste bluffé par la rapidité de cette boîte. Pied dedans, tu n’as même pas le temps de cligner des yeux qu’elle aura déjà tombé les rapports de la 7 à la 2 en une fraction de seconde. Elle apporte également plus de confort dans la conduite.

Porsche 911 Type 991 Carrera GTS - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Avant cet essai, je vous avoue que je m’y perdais un peu avec toutes ces versions disponibles. La multiplication des variantes est inévitable et cette GTS en est le parfait exemple. Porsche a su apporter à ses clients un modèle plus performant qu’une version S sans le rendre aussi “radical” qu’une GT3.

Au quotidien, elle saura vous combler en tout point. Équipé du châssis Sport, vous pourrez même l’emmener sur circuit et rentrer tranquillement chez vous par la suite sans vous soucier de quoi que ce soit. Elle reste finalement civile et tellement agréable. Durant mon essai, j’en ai même oublié qu’il s’agissait d’une propulsion. Rivée au sol, elle ne m’a jamais pris de court et mis en danger. Merci le système d’antidérapage PSM !

Déjà plaisante à regarder, je ne vous cache pas avoir un faible pour la déclinaison Targa. Mais si cette configuration vous convient, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Moteur & Sens pour en savoir plus.

Un grand merci à Pierre et Silvère de la société Moteur & Sens de m’avoir permis de réaliser ce premier essai !