Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

A l’heure où je vous parle, le Mondial de l’Auto 2018 fait polémique du côté de la presse pour deux raisons. La première est la visite royale de notre cher Président Macron qui a cru bon de fermer une partie du salon, privant ainsi journalistes et exposants d’interviews ou de conférences de presse. Et la deuxième vient de la Mairie de Paris avec la décision en pleine matinée de verbaliser et mettre à la fourrière tous les scooters qui se trouvaient sur les trottoirs autour du Parc des Expositions. Heureusement pour nous, ce salon nous a réservé de belles surprises avec la venue de Bugatti à Paris, ainsi que du tout premier constructeur automobile vietnamien : Vinfast.

Le Mondial de l’Automobile de Paris se tient tous les deux ans au Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Cette année, il regroupe d’ailleurs trois autres salons qui sont celui de la moto, de la mobilité et de la Tech destinée aux professionnels. Mais focalisons-nous sur celui lié au monde des quatre roues et qui nous passionne depuis des générations : l’Automobile !

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Mon coup de cœur de ce salon est un stand et non un véhicule à proprement parler. Et c’est celui de Peugeot qui, depuis le succès de la 308 et du 3008, ne cesse de nous régaler par la grandeur et le bien-être de son stand. En effet, placé juste en face de Renault, ils ont su se démarquer avec un immense lion surplombant tout le pavillon. La moquette, qui est aussi agréable à l’œil qu’au toucher, contraste parfaitement avec les véhicules présents comme cette sublime 508 GT dont j’ai pris le volant le week-end qui a suivi ma visite au Salon de l’Auto. Félicitations Peugeot !

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Alpine – La marque apparaît de nouveau au Mondial de Paris en présentant deux modèles : l’A110 dans sa version « Pure » ainsi que la diabolique version « GT4 ».

Aspark – Marque japonaise inconnue à ce jour, elle présente ici son tout premier modèle, le OWL, qui signifie chouette ou hibou. La comparaison avec l’animal s’arrête uniquement à son design car sur le papier, on annonce une puissance de 1150 ch grâce à 4 moteurs électriques situés dans chacune des roues. Et tenez-vous bien, le 0 à 100 km/h est annoncé en seulement 1,99 secondes ! Le prix : 3 millions de dollars.

Aston Martin – Bye Bye la Vanquish, bonjour la DBS Superleggera ! La firme britannique et le carrossier italien Touring se sont de nouveau associés pour changer radicalement le visage du nouveau haut de gamme de la marque. Le V12 de 5,2L biturbo développe 725 ch  et 900 Nm pour déplacer les 1525 kg à sec annoncés. Le 0 à 100 km/h est atteint en 3,4 s et la vitesse de pointe avoisine les 340 km/h.

Audi – Beaucoup de nouveautés sur le stand des allemandes puisque la nouvelle génération de l’A1 faisait son apparition aux côtés de la version S de 300 ch du Q2. Le Q3, A4 et A6 Avant montraient également le bout de leur calandre sur ce stand.

En face du nouveau Q8, dont j’ai eu la chance de prendre le volant il y a peu, se trouvait l’e-tron : le premier SUV 100% électrique de la marque aux anneaux. Et à l’opposé du stand, on découvre le concept PB18 e-tron!

La surprise de dernière minute est sans doute la révélation de l’Audi R8 LMS qui partage son podium avec une R8 civilisée lors des journées ouvertes au public.

BMW – Chez le constructeur d’outre-rhin, on découvrait deux grosses nouveautés. La première avec le retour du Roadster Z4, strict 2 places et qui a été développé en collaboration avec Toyota.

La deuxième nouveauté est le lancement de la 7ème génération de la BMW Série 3 dans sa finition M Sport.

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Ensuite, on a pu revoir la M2 Pack Compétition, la Série 8 dévoilée lors des 24h du Mans ou encore le concept-car iNext.

Bugatti – La grosse surprise de ce salon a été de voir Bugatti amener la nouvelle Divo qui a été présenté à la Monterey Car Week et dont je vous parle ici. La marque Alsacienne avait également apporté une Chiron disposant de l’option « Sky View » qui est ni plus ni moins qu’un toit vitré. On a ainsi pu admirer dans les moindres détails ces deux bijoux qui font la fierté de la production automobile française.

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Citroën – Le C5 Aircross était l’attraction principale du stand au chevron. Mais mon petit doigt me dit que j’aurai l’occasion de vous en reparler plus longuement au mois de Décembre.

DS – Devenue une marque à part entière, DS présentait le nouveau SUV DS3 Crossback, concurrent de l’Audi Q2. C’est une version redessinée et rehaussée de la DS3 actuelle qui est proposée avec des blocs moteurs thermiques mais aussi électriques.

On pouvait également apercevoir le concept-car DS X E-Tense ainsi que le DS7 Crossback dans sa version E-Tense 4×4, soit une version hybride rechargeable.

Ferrari – Exclusivement destinés aux clients et aux collectionneurs de la marque, les Ferrari Monza SP1 et SP2 ont fait sensation lors de ce Mondial. L’inspiratrice évidente de ces deux bijoux est la Ferrari 750 Monza Spyder de 1955 mais on retrouve également des gènes venant de la 166 MM et de la 850 Monza. La différence entre les deux appellations SP1 et SP2 est le nombre de place à bord, une seule ou deux. Sous le capot, on retrouve le V12 de 810 ch de la 812 Superfast. Le 0 à 100 km/h est atteint en 2,9 s et le 0 à 200 km/h en seulement 7,9 s. Sans toit ni pare-brise, la marque n’a pas encore communiqué le nombre d’exemplaires ni leur prix mais cette première série, appelée Icona, devrait dépasser le million d’euros.

Présente sur le stand, la 488 Pista, dans sa version découvrable, arborait une jolie configuration rappelant la regrettée 458 Speciale de l’ami Pog. RIP !

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

GAC – Un passage par la Chine nous fait découvrir cette marque célèbre dans son pays avec la présentation de son SUV, le GS5. Le constructeur compte s’affirmer sur le devant de la scène européenne avec une gamme déjà existante et à probablement adapter ou faire découvrir en France.

Honda – La marque japonaise était présente dans deux halls avec la version de course de la NSX. Sur le stand principal, on retrouve la nouvelle génération du CR-V ou encore le facelift du HR-V.

Hyundai – De belles surprises sur le stand du coréen Hyundai avec l’élargissement de la gamme « N » puisque la i30N Fastback fait son apparition en reprenant la même motorisation que la i30N classique. A ses côtés, on trouve deux i30N radicales que ce sont la « Option N » et la TCR courant dans le championnat WTCR.

Moins démonstratif mais tout aussi intéressant, le Nexo est le deuxième véhicule de la marque qui roule à l’hydrogène et qui se rapproche le plus de son concept-car, le FE Fuel Cell. De plus, avec 666 kms d’autonomie selon le nouveau cycle WLTP, cela en fait le véhicule électrique homologué en Europe à avoir le plus grand périmètre d’action, toutes catégories confondues. Une prouesse pour des ingénieurs partis bon dernier dans l’exercice de l’hydrogène !

Infiniti – Il y a un an et demi de cela, la marque asiatique présentait à Genève le concept Q60 Project Black S. Pour le plaisir de nos yeux et en vue d’une production, ils reviennent cette année à Paris avec une version pas si différente du concept et qui délivrait plus de 500 ch. Les C63S ou M3 n’ont qu’à bien se tenir !

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Jaguar – Premier constructeur à vouloir concurrencer Tesla, Jaguar exposait son I-Pace. Ce SUV 100% électrique fabriqué en Autriche possède deux moteurs électriques de 200 ch chacun permettant, grâce à son couple de 696 Nm, de déplacer aisément les 2,2 tonnes. Niveau autonomie, la marque annonce, en théorie, jusqu’à 480 kilomètres.

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Kia – La révélation était l’apparition du break de chasse Proceed présenté à Barcelone il y a peu. On pouvait également voir le restylage du Sportage ou encore le e-Niro, le SUV 100% électrique de la marque et ses 485km d’autonomie.

On trouve également la Kia Stinger GT, forte de son V6 de 370 ch. Il me tarde d’en prendre le volant…

Lamborghini – Habituée du Mondial de Paris, la firme italienne nous a, une fois de plus, régalé avec la nouvelle Aventador SVJ. Grâce à son V12 6,5L atmosphérique développant 770 ch, la SVJ est la voiture de série la plus rapide sur le Nürburgring. Le 0 à 100 km/h est atteint en 2,8 s et le 0 à 200 km/h expédié en 8,6 s. On pouvait également voir et monter à bord de l’Urus et des Huracan Performante en version coupé et Spyder.

Lego – Alors oui ce n’est pas une marque automobile mais de jouets pour les petits comme pour les grands. Cependant, ils ont fait fort en ramenant à l’échelle 1 la copie conforme de la Bugatti Chiron mais en Lego. A savoir que cette représentation roule et que tout fonctionne grâce à l’assemblage de plus d’un million de briques. 13000 heures ont été nécessaires pour assembler cette Chrion et 2304 petits moteurs électriques ont remplacé le bloc W16 de 1500 ch pour déplacer les 1,5 tonnes de la maquette jusqu’à 20 km/h.

Lexus – Deux nouveautés sur le stand Lexus qui présentait la version restylée du coupé RC.

La deuxième nouveauté était la nouvelle berline ES qui débarque tout droit du marché américain.

Révélé au Salon de Détroit 2018, le concept LF-1 Limitless en a surpris plus d’un avec son design vraiment atypique et des lignes coupées à la serpe.

Ligier – Baptisée JS2R, ce nouveau modèle arrive pour célébrer le 50ème anniversaire de la marque. L’appellation est un clin d’œil à la JS2 qui avait terminé 2ème des 24h du Mans 1975. Elle garde les gênes de son ancêtre puisqu’elle a été développé uniquement pour la piste. Équipée d’un moteur V6 Ford de 330 ch, elle ne devrait pas dépasser la tonne sur la balance.

Lotus – La marque britannique apporte de la couleur à ce Mondial avec entre autre la radicale Exige Cup 430!

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Maserati – Pas très emballé par le 4×4 du constructeur italien, cette version GTS du Levante me fait me remettre en question. Le V8 bi-turbo développe tout de même 550 ch avec un couple maxi de 730 Nm. Il vous faudra 4,2 s pour atteindre les 100 km/h et sa vitesse de pointe avoisine les 292 km/h.

Mercedes – La marque à l’étoile n’était pas venue les mains dans les poches puisqu’elle a dévoilé la nouvelle génération du GLE. A ses côtés, on découvre la déclinaison de la classe en berline à coffre ainsi qu’une version AMG A35. Sans oublier la présentation de la nouvelle Classe B et du concurrent direct du Q8, le EQC.

Mais la plus belle réussite de la marque à mes yeux est cette EQ Silver Arrow. Ce concept disposerait de 748 ch en électrique et dépasserait le cap des 400 km/h. Le style est totalement dingue avec des pneus à moitié découverts et une carrosserie monoplace.

Peugeot – A part le stand génialissime du constructeur français, on y trouve la nouvelle 508 SW, encore plus réussie que la version berline. Ainsi que les versions Hybrid de la 508 et du 3008. Peugeot avait également ramené deux concepts comme le Rifter 4×4, version surélevée du Rifter et intégrant un tente sur le toit.

Mais la star de ce stand, et probablement du salon, est incontestablement le concept e-Legend. Véritable réussite des designers et ingénieurs de la marque sochalienne, elle est encore plus belle en vrai qu’en photo. Et si vous voulez en savoir davantage à son sujet, n’hésitez pas à aller lire mon article.

Porsche – La marque, qui fête ses 70 ans, a surpris dans les deux sens du terme. On s’attendait à voir la nouvelle génération de la 911 type 992 mais il n’en est rien. A la place, ils nous ont offert une line-up de rêve avec les supercars qui ont marqué l’histoire de la marque de la 959 à la 918 Spyder en passant par la 911 GT1 et la Carrera GT.

Deux anciennes Speedster encadraient la nouvelle série limitée de la 911 dans un coloris rouge qui sublime ses lignes avec perfection. On ne demande qu’à en voir davantage !

Renault – La 5ème génération de la Clio n’a pas été dévoilé, mais à la place, on a pu faire connaissance avec la version restylée du Kadjar ainsi que la version Trophy de la Mégane IV RS.

Côté concept-car, trois étaient présents à savoir le K-ZE, le EZ-Go, EZ-Ultimo et le EZ-Pro. Voici à quoi ressemblera le futur électrique de Renault !

Seat – Chez le constructeur espagnol, le nouveau SUV 7 places, appelé Tarraco, faisait son apparition.

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Skoda – Chez Skoda, le Kodiaq a enfilé sa tenue de sport car la version RS développe 239 ch.

On y trouvait aussi le concept-car nommé Vision RS, futur concurrent de la Golf d’ici 2019.

Smart – Pour les 20 ans du lancement de la Fortwo, la marque a réalisé un concept-car baptisé Forease qui annonce le restylage de l’actuelle Fortwo en déclinaison roadster électrique.

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Suzuki – Le séduisant Jimmy dans son coloris flashy n’a plus rien à prouver et affirme son style de baroudeur. I like it !

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Tesla – Chez Tesla, j’ai pu découvrir la nouvelle Model 3 qui est ni plus ni moins la petite sœur de la Model S. Cette petite berline devrait voir le jour en France au premier semestre 2019. Annoncée au prix de 35k€, seulement, elle permettra aux personnes souhaitant rouler en tout électrique de ne pas dépenser le triple pour une Model S tout en profitant des mêmes technologies avec un gabarit mieux adapté à la ville.

Toyota – Oublié le nom Auris, Toyota revient aux sources en reprenant l’appellation Corolla. On la découvre ainsi en version hybride et dans sa version break.

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Le nouveau RAV4 fait également son apparition sur le devant de la scène européenne et se montre bien plus agressif et attirant que les précédentes générations.

Mondial Auto 2018 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Mondial Auto 2018 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Après Lexus et sa berline ES, c’est au tour de Toyota de présenter la Camry, modèle issu du marché américain. Annoncée comme la remplaçante de l’Avensis, elle débarquera prochainement avec une motorisation hybride.

Vinfast – La révélation de ce salon pour moi a été la présentation de deux modèles du tout premier constructeur vietnamien. Vinfast a ainsi dévoilé une berline et un 4×4 mais cela ressemble étrangement à un copié-collé d’une BMW mélangée à une Alfa Roméo. Il est vrai que la calandre et les optiques diffèrent, mais on se croirait un peu dans GTA quand même ! La berline, LUX A2.0, dispose de deux blocs 4 cylindres 2L turbo de 176 ch et 231 ch. Tandis que le SUV, LUX SA2.0 embarque uniquement la version la plus puissante.

Exposition « Routes mythiques » – Et n’oubliez pas d’aller remonter le temps à cette extraordinaire exposition où j’ai pu croiser une surprenante Rolls Royce Silver Shadow de 1981 sur un châssis de Toyota ayant participé à un Paris-Dakar. La course Pikes Peak dans le Colorado était également à l’honneur avec la Peugeot 405 T16 de Monsieur Ari Vatanen. Pour rappel, elle avait gagné et pulvérisé le record de l’épreuve avec le célèbre lâcher de volant d’Ari alors qu’il était ébloui par le soleil. On y trouvait également deux monuments de l’automobile française avec la Renault Etoile Filante et l’Alpine A442 !

A quelques jours de son ouverture, je n’étais pas certain de me déplacer à cette 88ème édition du Mondial de Paris. Peu de nouveautés attendues, beaucoup de constructeurs absents comme VW, Fiat ou encore McLaren (présent en 2012 avec la présentation de la P1). Et pourtant, le jour de l’ouverture, on a pu voir débarquer Bugatti avec la radicale Divo, Ferrari qui venait de présenter ses Monza ou encore Lamborghini qui a créé la surprise avec la version ultime de l’Aventador, la SVJ. Les constructeurs les plus prestigieux ont fait le job mais on reste un peu sur notre faim chez Renault avec la nouvelle Clio non présentée, ou encore chez Porsche avec la 911.

Pourtant, le Mondial de Paris reste l’événement automobile le plus au fréquenté au Monde. L’IAA de Francfort avait réuni 810 000 visiteurs en 2017 tandis que le Geneva Motor Show en réunissait “seulement” 660 000. Et avec 5 jours de moins que les précédentes éditions, le Mondial aura réussi à dépasser le million de visiteurs tout de même. Alors vivement le Mondial 2020!