Centenaire Citroën - 4roueset1volant - ©Arnaud DEMASIER

Centenaire Citroën à la Ferté-Vidame

Centenaire Citroën - 4roueset1volant - ©Arnaud DEMASIER
Centenaire Citroën – 4roueset1volant -© Arnaud DEMASIER

Du 19 au 21 Juillet 2019, le Rassemblement du Siècle s’est tenu à la Ferté-Vidame dans le Perche. L’événement a ainsi rassemblé près de 5000 Citroën venues des quatre coins de l’Europe pour le Centenaire de la marque française.

Centenaire Citroën - 4roueset1volant - ©Arnaud DEMASIER
Centenaire Citroën – 4roueset1volant – ©Arnaud DEMASIER

C’était le rassemblement à ne pas manquer pour les 100 ans de Citroën. Les organisateurs l’ont bien compris et se sont réunis dans les parcs au pied des vestiges du Château de Laborde à la Ferté-Vidame en Eure-et-Loir. Ce lieu est chargé d’histoire pour la marque aux chevrons puisqu’elle dispose d’un centre d’essai depuis 1938. L’ensemble du domaine a de quoi impressionner avec 32 km de piste d’essai, 812 hectares dont 500 de forêts, 14 d’étangs et 12 km de murs d’enceinte!

Pour rappel, André Citroën a décidé de créer sa propre marque automobiles à la sortie de la Première Guerre Mondiale. Le premier modèle de la marque est la Citroën Type A qui est la première automobile européenne construite en série. La suite, vous la connaissez, la Traction Avant, 2 CV, DS, SM et compagnie feront leur apparition toujours plus révolutionnaires les unes que les autres.

Centenaire Citroën - 4roueset1volant - ©Arnaud DEMASIER
Centenaire Citroën – 4roueset1volant -©Arnaud DEMASIER

Pendant trois jours, les visiteurs ont pu déambuler entre les différents modèles emblématiques de la marque, les sportives de l’époque qui ont marquées des générations ou encore s’émerveiller devant La petite Rosalie sur le stand officiel placé au pied de la Tour Eiffel miniature. Elle est d’ailleurs ornée du lettrage Citroën comme ce fut le cas sur la “vraie” dame de fer de 1925 à 1935.

Que l’on soit fan ou non de la marque, il faut bien reconnaître que ce rassemblement a quelque chose d’exceptionnel. De nombreux clubs de passionnés et autres propriétaires de Citroën ont fait le déplacement. Certains viennent des quatre coins de la France, des Pays-Bas, d’Autriche, de Suisse ou encore d’Allemagne. Les échanges se font parfois avec un anglais hésitant mais au final, la bonne humeur et les sourires sont toujours de la partie.

Autour de cet événement, plusieurs temps forts ont lieu: une vente aux enchères, des concerts, des tours de piste du centre d’essai, un concours d’élégance et une bourse d’échange. Allez, je vous emmène retracer l’histoire de Citroën au travers de quelques photos!

Ma visite débute derrière le château où un nombre incalculable de SM s’étend à perte de vue. Mon père, amoureux de cette magnifique automobile, ne sait plus où donner de la tête. Le coupé prestigieux qui embarque un moteur V6 Maserati est visible également en cabriolet et dans des coloris différents, qu’ils soient d’origine ou non.

On poursuit vers l’héritière de la DS, j’ai nommé la CX. Je ne saurais pas expliquer pourquoi mais cette voiture m’a toujours plu. Ici, on la retrouve déclinée en berline, break, GTI, véhicule d’assistance ou encore en voiture plateau.

C’est LE modèle que j’apprécie le moins de la marque, avec la récente C6, mais la Citroën XM est aussi de la partie. Pourtant, elle avait une ligne aérodynamique et un museau ressemblant à un TGV.

En repassant de l’autre côté du château, une exceptionnelle Citroën DS 19 de 1956 me laisse bouche bée. Mais une DS peut en cacher une autre. Enfin, dans le cas présent un champ en est rempli. Il y en a pour tous les goûts, de la berline à la break en passant par la version cabriolet. La palette de couleurs est exceptionnelle tout comme cette DS Concorde de 1962 d’Henri Chapron.

Une Méhari nous guide vers les étangs en face du château qui se sont entourés de modèles emblématiques comme la 2 CV. Elle s’expose dans des teintes et des configurations différentes. On passe par la 2CV aux couleurs de Coca-Cola au taxi, par celle de l’agent 007 James Bond ou encore de la reproduction du film Le Corniaud. Certains l’ont conservée dans leur état d’origine ou remise à neuf dans des teintes plus familières. Une version Cabriolet et une dizaine de Dyane/Acadiane finissent de m’émerveiller.

Retour dans mon enfance puisqu’en face des 2 CV se trouvent les Ami 6 et 8. J’ai beaucoup aimé ce véhicule à la fois familial et utilitaire que mon grand-père maternel possédait. Il s’agissait d’une Ami 8 mais j’avoue avoir une préférence pour l’Ami 6 et son design si atypique. Il est unique dans le sens où la lunette arrière est inversée.

En poursuivant le tour de l’étang, on trouve une rangée de Xsara, couleur WRC, au volant de laquelle Sébastien Loeb a tant brillé. Un Citroën Type H passe sous les yeux de deux Belphégor garés à l’ombre des arbres. Et puis, je tombe sur une pépite: la BX 4TC! L’homologation en groupe B exigeait la fabrication et la vente au public de 200 versions routières “clients”. Mais seulement 86 exemplaires ont trouvé preneur à l’époque contre la modique somme de 248 500 francs.

On poursuit notre chemin en avançant dans le temps. Mon objectif se pose sur quelques Visa Chrono, une LNA, des BX et une rare Dyana Heuliez, des GS dont une Birotor sans oublier la voiture de mon enfance, la Xantia break. Pour la petite histoire, mes grands-parents paternels m’ont longtemps emmené en vacances à bord du même break avec ce coloris vert foncé.

En revenant vers le parc du château, on trouve les “caisses carrées” d’avant-guerre à savoir Rosalie, C4, C6 et Trèfle sans oublier les utilitaires d’un autre temps.

Notre visite se poursuit vers les Traction Avant de la 7 à 15 en passant par la 11. Il y a également des coupés et des cabriolets venus de toute l’Europe. Petite rareté, je découvre une Traction “utilitaire” à deux places et dont les parties arrière sont tôlées.

Ma visite se termine vers la bourse d’échanges où vous pouviez y trouver n’importe quelles pièces ou miniatures. On y croise une SM avec moteur V8, une ZX Rallye-Raid de 1994 ou encore un Jumper Type H!

Centenaire Citroën - 4roueset1volant - ©Arnaud DEMASIER
Centenaire Citroën – 4roueset1volant – ©Arnaud DEMASIER

Vous l’aurez compris à travers cet article, la marque Citroën est avant tout une histoire de famille. Plusieurs membres de ma famille ont possédé des Citroën et mon grand-père paternel a longtemps travaillé pour la marque dans un garage. Les anecdotes étaient donc nombreuses durant cet après-midi comme la fois où il partait rouler à toute vitesse au volant d’une SM à la suite d’une réparation.

Citroën a 100 ans cette année et n’a pas fini de nous surprendre. Raison pour laquelle, j’ai été curieux de prendre le volant du nouveau C5 Aircross afin de me rendre à ce centenaire (essai bientôt en ligne).

Au final, le Rassemblement du Siècle aura réuni plus de 60 000 personnes sur ces 3 jours d’ouverture pour une population estimée à 690 habitants.

Félicitations aux organisateurs et aux bénévoles ainsi qu’aux habitants de la Ferté-Vidame pour leur accueil!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *