Volvo XC40 Recharge T5 - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Essai Volvo XC40 T5 Recharge

Volvo XC40 Recharge T5 - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Après une année record en terme de ventes depuis la création de la marque, Volvo attaque 2020 en électrifiant son best-seller, le XC40.

En 2019, Volvo a bouclé une année record et historique en France mais aussi dans le Monde. La marque a réalisé 705 452 ventes dont 21 696 en France. 23% de ces ventes représentent des véhicules hybrides rechargeables. D’ailleurs, le XC40 réalise une belle progression cette année avec 8 238 ventes. C’est donc tout naturellement que la marque lui propose une alternative aujourd’hui.

Volvo XC40 Recharge T5 - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Il ne s’agit pas de la version 100% électrique, qui fera son apparition sur nos routes d’ici la fin de l’année, mais bien d’une version hybride rechargeable. Pour cela, le Volvo XC40 T5 Recharge embarque un nouveau 3 cylindres essence de 1,5 litre développant ici 180 ch. Il est associé à un moteur électrique de 60 kW, soit 82 ch. C’est le même moteur qui est utilisé pour les autres hybrides de la marque. La puissance cumulée est donc 282 ch et 425 Nm de couple.

Les deux moteurs, placés à l’avant, sont associés à une nouvelle boîte automatique à double embrayage DCT à 7 rapports. Cela signifie donc qu’il s’agit d’une traction et non d’une transmission intégrale comme à leur habitude. Le 0 à 100 km/h est annoncé pour 7,3 secondes ce qui est correct pour un SUV compact de 1 871 kg.

Quant à la batterie d’une capacité de 10,7 kWh, elle dispose d’une autonomie d’une quarantaine de kilomètres d’après le cycle WLTP. Pour ce qui est du temps de charge, il varie selon l’ampérage allant de 3h (230V/16A) à 9h (230V/6A).

Volvo XC40 Recharge T5 - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Et sur route, ça donne quoi ? Avec un début de parcours sur le bitume parisien, inutile de vous dire que rouler en électrique est appréciable. On semble immergé dans sa bulle sans un bruit parasite à part celui du parisien énervé au volant de son taxi. Les 82 ch suffisent à mouvoir le XC40 et si ce n’est pas assez, le moteur thermique est prêt à prendre le relais en mode Hybrid. Sa transition ou son accompagnement se fait en toute discrétion et sans parasiter la conduite. La direction manque de remontées d’informations mais s’apprécie davantage à faible allure quand il faut manoeuvrer.

La charge de la batterie se gère de deux façons différentes via la tablette centrale. Vous pouvez soit en conserver la charge pour l’utiliser uniquement en ville ou bien la recharger. C’est alors le moteur thermique qui va puiser dans ces ressources pour l’alimenter.

Différents modes de conduite sont disponibles via la commande “Drive Mode” située sous la tablette. Le mode “Hybrid” vient d’être décrit. “Individual” permet de configurer à votre guise les différents éléments paramétrables du véhicule. Le mode “Power” combine les deux moteurs pour plus de performance et ainsi exploiter les 262 ch. Pour ne rouler qu’en électrique, il suffit de choisir le mode “Pure” et je laisse Nicolas (Le Vendeur Automobiles) vous faire la démonstration du mode “Off Road”. Tout ces modes vous permettront de vous adapter à toutes les situations et vos humeurs.

Volvo XC40 Recharge T5 - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Sur notre parcours, l’autonomie de la batterie m’a semblé être en deçà des valeurs annoncées par la marque. En soit, il est difficile de le savoir car suivant votre style de conduite, la batterie peut se recharger lors des phases de décélération grâce au frein moteur. Pour moi, cette motorisation offre l’avantage de ne plus stresser quant au rechargement. Prenez la route sans avoir à vous dire que vous n’avez plus de batterie, le thermique prendra le relais. Une borne n’est pas disponible à un endroit, aller au suivant. Vous avez froid ou mal au dos, utilisez les sièges chauffants et massants (suivant les finitions) sans perdre des dizaines de kilomètres d’autonomie en électrique.

Si ce n’était pas encore clair pour vous, ce XC40 reste mon coup de cœur chez Volvo ! Découvert lors de sa présentation au Portugal puis repris lors de mes dernières vacances pour un long road trip, il ne cesse de me plaire. Et cela commence par son style compact et élégant. Présenté ici avec une finition “Inscription Luxe” (+5500€), il arbore la même teinte Gris Pebble que le XC90 récemment essayé et de belles jantes en 18 pouces.

A bord, la finition permet de retrouver le magnifique levier de vitesse en crystal. La planche de bord s’habille de bois et le système Harman Kardon s’intègre parfaitement à l’habitacle. Point fort de cette nouvelle motorisation, la capacité du coffre ne diminue pas puisqu’on conserve les 460 litres de chargement.

Volvo XC40 Recharge T5 - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

En bref, le XC40 T5 Recharge est un SUV à tout faire. Grâce à l’hybridation, il gagne en polyvalence, agrément de conduite et confort. Cette version T5 Recharge est une véritable alternative pour éviter un quelconque malus.

Disponible à partir de 47 900€ en finition Business, il faut rajouter 12 000€ de finition et d’options pour s’offrir mon XC40 d’essai. Sur son segment de SUV compact premium, le champ est plutôt libre pour lui car il n’a pas de réel équivalent. Si on peut lui trouver une concurrence, je dirais qu’il se place judicieusement entre un Peugeot 3008 Allure Business Hybride 225e à 45 350€ et le BMW X1 Business xDrive25e 220 ch à 48 950€. Plutôt pas mal au vu de sa prestation!

Merci à Volvo France et plus particulièrement à Marc et Céline pour l’invitation à cet essai!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *