VW Golf 8 1st Style - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Volkswagen continue sa success-story en lançant la huitième génération de la Golf, toujours connectée et technologique.

La Volkswagen Golf est de retour sur le marché de l’automobile avec cette huitième génération. Sa mission est simple : se renouveler sans pour autant tout bouleverser. Forcément, ce dernier détail n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. La VW Golf, c’est un peu comme la Renault Clio ou le Coca : on ne change pas une équipe qui gagne. Cela fait 40 ans que la Golf se vend comme du petit pain alors le dessin a légèrement évolué pour cette nouvelle génération.

La plateforme reste la même et les dimensions sont presque identiques puisqu’elle ne prend que 2 cm en longueur. La silhouette cubique est indémodable et pourtant VW a réussi à la moderniser pour revenir dans le coup. On remarque tout de même un capot qui plonge davantage ainsi qu’une très belle signature lumineuse grâce à des optiques affinés full LED.

La configuration de cette Golf est plutôt réussie puisqu’on y trouve des jantes “Dallas” de 18 pouces en option sur cette finition “Style First” (+690€). Il y a également ce joli coloris “Bleu Atlantique” qui rappelle un peu le coloris des Golf R. Alors forcément, j’adore ! Comptez tout de même 710€ pour cette peinture métallisée.

Pour le reste, pas de grand changement. J’adore la partie arrière pour sa simplicité, le côté massif et ces deux fausses sorties d’échappement qui lui donnent des allures de sportive. De vous à moi, ça ressemble plutôt à un facelift de l’ancienne génération…

A bord, c’est une tout autre ambiance ! La VW Golf passe à l’ère du numérique en supprimant l’ensemble de ces boutons sur la console centrale. La planche de bord est horizontale et orientée vers le conducteur. Elle intègre d’ailleurs deux écrans. Le premier mesure 10″ et se situe derrière le volant. Tandis que le second mesure de 8,25 à 10 pouces suivant la finition. Ici, nous avons celle de 10″.

Ce dernier est indispensable à cette Golf 8 puisqu’il permet de tout paramétrer de la climatisation aux aides à la conduite grâce à des touches raccourcis situées entre les buses d’aérations. Toutes ces commandes tactiles sont plutôt intuitives et proches de l’utilisation d’un smartphone dernier cri. Je regrette simplement qu’il n’y est pas de petite lumière projetée la nuit sur les commandes tactiles pour le réglage du volume et de la température sous l’écran central.

De plus, la Golf 8 est le premier modèle de la marque à bénéficier du protocole Car2X sur son GPS. Ce système a pour but de connecter les voitures entre elles afin d’échanger les données de circulation en temps réel (bouchons, accidents, perturbations, etc.). Plutôt pratique pour les grandes villes comme Paris même si je doute de son efficacité…

Et ce n’est pas tout puisqu’elle embarque également l’affichage tête-haute en option (740€). Le levier de vitesse s’apparente à celui de la dernière Porsche 911 type 992. L’ambiance lumineuse intérieure est personnalisable grâce à 32 coloris disponibles. L’habitabilité est excellente et le volume du coffre reste inchangé avec 380 litres.

VW Golf 8 1st Style - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Avec cette huitième génération, Volkswagen s’est concentré sur l’électrification de son modèle phare. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle renonce au diesel après son récent scandale. La preuve en est avec ce bloc 2.0 TDI proposé en deux niveaux de puissance : 115 et 150 ch. Le premier est uniquement disponible avec la boîte de vitesses mécanique à 6 rapports tandis que le second est couplé à la boîte à double embrayage DSG à 7 rapports. Ça tombe, c’est ce que j’essaye ce week-end !

Puissance

150

ch

Couple

360

Nm

Consommation

4,5

L/100 km

Les ingénieurs ont réussi à contenir le poids de cette Golf 8 puisqu’elle ne prend que 20 kg sur la balance pour atteindre 1465 kg. De ce fait, les passages à la pompe restent relativement rares avec une consommation annoncée de 4,5 L/100 km.

VW Golf 8 1st Style - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Sur la route, cette nouvelle Golf 8 m’épate ! Le bloc 2.0 TDI est vigoureux dès 2000 tr/min grâce à son couple de 360 Nm. Le décollage mais aussi les relances sont remarquables. De plus, il est couplé à cette boîte à double embrayage qui est à la fois réactive et rapide. Vous pouvez même vous amuser avec les palettes derrière le volant mais franchement, elle fonctionne parfaitement en mode auto.

Sur le sinueux, elle devient incroyable d’efficacité. Équipée de l’amortissement piloté DCC (+1100€), elle dispose de 15 tarages possibles. Et autant vous dire que la différence entre le mode confort et le mode sport est plutôt radical sans pour autant en être désagréable. De ce fait, son comportement en virage est très sécurisant tout en étant dynamique. En un mot, elle est parfaitement polyvalente !

Les aides à la conduite sont nombreuses, une trentaine, et facilement paramétrables grâce aux raccourcis situés sous l’écran central. Malheureusement, elles sont plutôt intrusives puisque le système de maintien dans la voie est automatiquement actif, ce qui est agaçant sur les routes étroites de la campagne. Rassurez-vous, le problème est le même sur la plupart des véhicules de nos jours.

VW Golf 8 1st Style - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

On se sent agréablement bien dans cette nouvelle Golf puisqu’elle dispose sur cette finition haut de gamme des fameux sièges ergoActive. Dès la première assise, on apprécie tout de suite la sellerie moelleuse. De plus, on est parfaitement maintenu et nos cuisses sont soutenues comme il se doit. Les longs trajets ne seront plus une contrainte !

J’en viens même à me dire qu’elle remplacerait une Passat et son rôle de routière tellement on s’y sent bien. Pour avoir fait le même trajet Paris-Luçon avec les deux voitures, elles sont équivalentes. Conduire sur une aussi longue distance n’a jamais été aussi agréable et à l’arrivée, faire le plein ne fait plus peur. C’est une consommation de 4,6 L que m’annonce l’ordinateur de bord à la fin du week-end. Autant vous dire que j’aurai presque pu faire l’aller-retour sans faire le plein. Bluffant !

Affichée à partir de 37 800€ pour cette finition haut de gamme, la Golf se rapproche de ses concurrentes premium avec sa dotation technologique et son puissant diesel. Pour ma part, je trouve le design encore plus réussi que les précédentes générations et il me tarde d’essayer des versions plus sportives comme la GTI ou encore la R.

Merci à Volkswagen France et plus particulièrement Adrien pour l’essai de cette huitième génération de la Golf.