Toyota GR Supra - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Essai Toyota GR Supra

Toyota GR Supra - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Pour mon anniversaire, Toyota m’a offert le plus beau des cadeaux: celui de passer le week-end complet à essayer la Toyota GR Supra!

L’été dernier, Toyota m’a invité à la découvrir sur le circuit de la Ferté-Gaucher en excellente compagnie comme vous pouvez le voir ici. Le circuit, c’est bien mais qu’en est-il dans la vie de tous les jours?

Toyota GR Supra - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Après 15 ans d’absence, comment voulez-vous ne pas succomber? Cette GR Supra a tout pour plaire surtout qu’elle ressemble beaucoup au concept FT1 dévoilé en 2014! Et cela commence par ce coloris “Nitro Yellow” qui la met superbement en valeur. Pour ceux qui lui reproche d’être trop sage par rapport aux anciennes générations, je ne suis pas du tout d’accord. Regardez moi tous ces éléments noir comme la lame à l’avant, les bas de portes ou encore cet énorme diffuseur. Tout ceci contraste parfaitement avec le coloris jaune tout comme les étriers rouges.

Pour aller plus loin, cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un coupé aussi bien dessiné. Les designers ont fait un travail extraordinaire pour lui offrir ces larges ailes. Il y a aussi cette “queue de canard” qui rappelle la Porsche 911 RS de 1973 ou encore ce long capot qui semble s’inspirer d’une Dodge Viper. En réalité, je trouve qu’elle s’apparente vraiment à une Ferrari 812 Superfast. Vous ne trouvez pas?

Bienvenue à bord! N’ayant pas encore la chance d’essayer des BMW, je ne vous cache pas que cette Toyota GR Supra est une découverte pour moi. Je sais parfaitement qu’il y a beaucoup de pièces reprises de la firme allemande mais peu importe. Sans cette association avec BMW, pensez-vous que cette Supra aurait revu le jour?

A part avoir fait du circuit avec, je n’avais pas réellement pris le temps d’observer l’habitacle et je suis agréablement surpris. Une fois installé, je constate que les sièges sont confortables et offrent un excellent maintien. Face à moi se trouve un affichage digital typé sport avec au centre le compte tour.

Pour la partie multimédia, tout se passe via l’écran central de 8,8 pouces. Il est tactile mais il est aussi pilotable via la molette sur la console centrale ornée de carbone. Mais pour garder les yeux sur la route, l’affichage tête haute s’avère très utile puisqu’il regroupe toutes les informations nécessaires.

Le coffre est plutôt généreux pour ce coupé puisqu’il permet d’accueillir jusqu’à 290 litres de bagage. Il faut savoir jouer à Tétris® pour partir en vacances avec mais au moins, il reste ouvert sur l’habitacle et compense le manque de rangements de ce dernier.

Toyota GR Supra - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Sous l’immense capot, on retrouve le mélodieux 6 cylindres en ligne du constructeur à l’hélice. Il n’est plus gavé par deux turbos comme le fameux 2JZ mais par un turbo à deux entrées. Il développe ainsi 340 ch et 500 Nm de couple. Avec 1502 kg sur la balance, cela lui permet d’afficher un rapport poids/puissance de 4,42 kg/ch. Quant au 0 à 100 km/h, il est annoncé pour 4,3 secondes. Alors, allons voir ce que ça vaut sur route!

Toyota GR Supra - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Mon essai a débuté au petit matin sur les hauteurs de Montmartre. En plus de profiter de la lumière du lever de soleil, cela m’a permis de me familiariser avec cette Supra. On s’habitue rapidement à son gabarit et aux regards béants des personnes que l’on croise. Il n’y a pas de doute, elle attire et plaît cette nouvelle Supra!

Le mélodieux 6 cylindres s’avère doux et appréciable à bas régime. Je suis surpris du confort de la Supra sur les pavés parisiens. Cela fait d’elle une voiture utilisable au quotidien. De plus, la boîte ZF est d’une douceur incroyable et enchaîne les huit rapports sans sourciller. Mais après, ce n’est pas vraiment ce que l’on attend d’elle…

Toyota GR Supra - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Après avoir quitté la ville, la Supra se révèle être une sacré sportive. Malgré un poids annoncé de 1515 kg sur la balance, les 340 ch la catapulte sans peine. En même temps, elle peut dire merci au couple présent à bas régime: 500 Nm dès 1600 tr/min. Il n’y a finalement qu’à l’approche de la zone rouge qu’on s’attend à chatouiller le rupteur mais il n’en ai rien.

La différence entre les modes de conduite Normal et Sport est presque imperceptible. La souplesse des amortisseurs pilotés dans les enchaînements de virages est appréciable. Par contre, je suis surpris par la prise de roulis. Malgré un centre de gravité plutôt bas, je m’attendais à quelque chose de moins prononcé.

Le train avant est précis et permet de placer la Supra là où on veut. Il n’y a que le train arrière qui reste joueur si, à l’accélération, l’angle au volant est un peu trop prononcé. Pourtant, le grip des Michelin Pilot Super Sport semble faire le job. Quel régal!

La boîte ZF devient plus réactive en mode Sport sans pour autant être plus efficace. En revanche, c’est au freinage que ça se complique un peu. Toyota aurait pu lui apporter un peu plus de mordant. Pourtant, elle est équipée d’étriers Brembo.

Toyota GR Supra - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Je crois avoir encore plus apprécié cette Toyota GR Supra sur route plutôt que sur circuit. Elle est performante mais reste utilisable au quotidien. Elle est visiblement compacte mais offre une habitabilité remarquable.

Elle a été beaucoup critiquée lors de sa sortie mais quel constructeur propose une aussi belle ligne que la sienne? Il aura fallu attendre 15 ans mais quelle réussite! Elle n’est pas sans rappeler l’histoire de l’Alpine A110. Voilà, peut-être, pourquoi j’aime autant cette nouvelle Supra.

Proposée à partir de 65 900€, il faut penser à ajouter le malus de presque 5000€ pour espérer pouvoir vous l’offrir. Face à elle se trouve la BMW M2 Compétition, l’Alpine A110 et la Porsche 718 Cayman qui n’ont pas grand chose à lui envier. Il faut dire qu’elle se dote de série d’une caméra de recul, de clef mains-libres ou encore de sièges chauffants en Alcantara. Alors qu’attendez -vous pour craquer?

Je tiens à remercier Toyota France et plus particulièrement Florence et Kimberly pour m’avoir permis d’essayer cette Supra le week-end de mon anniversaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *