Porsche Cayenne S Coupé - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Essai Porsche Cayenne S Coupé

Porsche Cayenne S Coupé - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Par une belle journée de Juin, j’ai eu la chance de prendre le volant de ma première Porsche: le Cayenne S dans sa version Coupé.

Beaucoup de personnes durant leur enfance rêvent d’essayer de belles voitures. On a tous en tête des marques prestigieuses telles que Ferrari, McLaren ou encore Lamborghini. Mais il y en a une qui me tenait tellement à coeur, qu’aujourd’hui encore en écrivant cet article, je n’arrive pas totalement à réaliser que je l’ai essayée durant une journée complète.

Il s’agit effectivement de Porsche et plus particulièrement du Cayenne S Coupé. Mon premier essai n’est pas une 911 mais il a autant d’importance puisque le Cayenne, apparu en 2002, est le deuxième modèle le plus vendu par Porsche après le Macan.

Cette troisième génération a été présentée en Août 2017. Mais pour booster encore un peu plus ses ventes, la firme de Stuttgart offre une version Coupé à son SUV des années après le pionnier, le BMW X6. Désormais, la marque a rejoint le mouvement comme Mercedes et Audi.

Ce Porsche Cayenne Coupé est basé sur une évolution de la plateforme MLB que partage les Audi Q5, Bentley Bentayga ou encore Lamborghini Urus. Par rapport à un Cayenne classique, vous aurez probablement remarqué la ligne de toit qui a été abaissée de 20 mm. Il plonge d’ailleurs tout droit vers un aileron amovible qui se déploie à 90 km/h pour améliorer les performances aérodynamiques.

L’arrière a vraiment été travaillé puisque les voies ont été élargies de 20 mm pour lui donner un épaulement plus prononcé, la plaque abaissée pour lisser le hayon, la quadruple sorties d’échappements, etc… Bref, les 5 500€ demandés en plus pour cette version Coupé sont justifiés. Ce Cayenne est vraiment plus athlétique!

Mon modèle d’essai est lui monté sur d’immenses jantes RS Spyder Design de 22 pouces. Le coloris “Craie” de ce Cayenne lui apporte une certaine discrétion et se marie plutôt bien avec l’habitacle de couleur rouge. De série, on retrouve un toit en verre qui peut également être proposé en carbone pour un gain de 21 kg. Cette option est incluse dans le Pack Sport, non disponible sur ce modèle.

A bord, c’est l’effet “Waouh” assuré! J’étais septique en découvrant cette configuration derrière mon ordinateur mais en vrai, c’est juste… Waouh! Le rouge se marie parfaitement avec tous les éléments noirs de l’habitacle. Il est parfaitement réparti sans être too much. Je ne suis pas fan des intérieurs en cuir rouge, et pourtant J’adore!

Pour le reste, on retrouve le même habitacle qu’un Porsche Cayenne classique. La seule différence se situe à l’arrière où la banquette a été rabaissée de 30 mm pour conserver suffisamment de hauteur pour les passagers. Il faut également savoir que c’est un strict 4 places. Il vous faudra obtenir une option pour rajouter une assisse au milieu. Devant, on dispose des nouveaux sièges Sport qui assure un maintien sans faille tout en restant confortable. Tandis que dans le coffre, on perd forcément un peu de place avec cette version Coupé (- 125 litres) mais les 625 litres de chargement restent suffisants.

A l’avant, je prends plaisir à contempler ce tableau de bord muni d’un compte-tours à aiguilles central encadré par deux écrans de 7 pouces. Et à ma droite, je trouve un immense écran tactile (Full-HD-Touchdisplay) de 12,3 pouces connecté et servant de hotspot Wifi. Relativement complexe au début, on finit par s’y retrouver plutôt bien. Très complet, il vous permet de contrôler à peu près tout. Que ce soit la climatisation, les aides à la conduite, l’info-divertissement ou encore la navigation. Il est d’ailleurs appuyé par un panneau de commande située sur la console centrale. J’aime beaucoup l’intégration mais son emplacement rend la recherche plus difficile pendant la conduite. Pourtant, son apparence vitrée est sublime ! Et pour aller plus loin, je dispose même de l’excellent système Burmester qui crée une atmosphère 3D et plutôt réaliste d’une salle de concert. Mais pourquoi l’utiliser quand on sait ce qui se cache sous le capot?

Porsche Cayenne S Coupé - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Quel bonheur de retrouver la douce mélodie d’un moteur V6! Effectivement, le Porsche Cayenne S Coupé embarque avec lui un V6 Bi-Turbo développant 440 ch et 550 Nm dès 1800 tr/min.

Puissance

440

ch

Couple

550

Nm

0 à 100 km/h

5,0

secondes

Avec un peu plus de 2 tonnes sur la balance, les 4 roues motrices lui permettent tout de même d’expédier le 0 à 100 km/h en 5 secondes. Il est également capable d’atteindre une vitesse maximale de 263 km/h. Mais que vaut ce gros jouet sur route?

Porsche Cayenne S Coupé - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Avec son gabarit plutôt impressionnant, il peut intimider aux premiers regards surtout, si comme moi, vous venez tout juste de le récupérer dans les petites rues de Levallois-Perret. Après m’être faufilé sans problème jusqu’au périphérique, je m’aperçois que les voies de circulation paraissent étroites. En effet, il mesure presque 2 m de large!

La première impression qu’il dégage est excellente puisqu’il vous transporte tout en douceur. Le V6 Bi-Turbo se fait discret et le passage des rapports est quasiment imperceptible grâce à la boîte de vitesses Tiptronic S à 8 rapports. De plus, grâce à la suspension pneumatique et au contrôle actif du roulis, la hauteur de caisse se règle sur 5 niveaux et filtre les imperfections de la route à la perfection. Avaler les kilomètres ne lui posent aucun problème!

Porsche Cayenne S Coupé - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Une fois arrivé dans ma campagne percheronne, j’en profite pour aller titiller de la palette sur des routes vallonnées. En conduite sportive, on retrouve cette ADN propre à la marque! Il devient même sauvage lorsque je sélectionne le mode Sport + directement sur le volant grâce à la molette. Sa garde au sol s’abaisse de 16 mm et le V6 semble avoir trouvé un nouveau souffle. Il rugit à chaque effleurement sur la pédale de droite et procure un réel plaisir.

La direction est d’une précision irréprochable. Le train avant fait parfaitement le job tandis que l’arrière est aidé par les roues directrices et le transfert vectoriel du couple. A aucun moment, ce Cayenne ne se sent brusquer, il réagit et s’adapte parfaitement aux moindres sollicitations du conducteur. Ça pousse franchement et linéairement qu’on en oublierait presque son permis à points…

Mais il n’y a pas que votre permis qui vous rappelle à l’ordre, la consommation s’en charge également. Sur 400 km effectués en une journée avec un parcours mêlant de la ville et du très sinueux, l’ordinateur de bord affiche rapidement 13 litres aux 100 km. Cela reste toutefois correcte quand on sait ce qui se cache sous le capot et la masse qu’il y a à déplacer.

Porsche Cayenne S Coupé - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

En conclusion, ce Porsche Cayenne S Coupé est le parfait SUV familial. Il associe sa polyvalence à la sportivité en un tour de molette! Il sera même capable de vous entraîner en dehors des sentiers battus grâce au pack off-road lui permettant de rehausser sa garde au sol de 19 cm tout en contrôlant sa vitesse en descente.

Je vous le dis, c’est le couteau-suisse de Porsche! Il est beau, athlétique et je le trouve plus réussi que le Cayenne classique. A défaut d’une belle sonorité à l’échappement, le V6 est envoûtant et vous comblera dans n’importe quelle situation. Reste un point, son prix. Disponible à partir de 100 000€, le tarif de ce Cayenne S Coupé s’envole à 140 000€. J’ouvre une cagnotte de suite!

Un immense merci à Porsche France et plus particulièrement Michaël de m’avoir permis de réaliser mon premier essai d’une Porsche!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *