Lexus UX300e - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Lexus lance son premier modèle 100% électrique sur la base d’un SUV compact, il s’agit du UX dans sa version 300e.

Après mes essais des Lexus LS500h et RX450h, je poursuis ma découverte de la marque japonaise avec le petit frère. Pour rappel, Lexus est une filiale du groupe Toyota qui est un pionner et leader dans le domaine de l’hybridation. Voyons voir ce qu’il en est en tout électrique.

Je ne vais pas commencer cette présentation en vous rappelant que j’aime le design des véhicules chez Lexus sinon vous allez croire que je suis payé par la marque pour l’écrire. Rassurez-vous, il n’est pas question de rémunération mais bien d’admiration devant les véhicules Lexus. La face avant reste pour moi une œuvre d’art avec sa large calandre qui fait toute la hauteur. Elle est entourée de projecteurs effilés. Elle dispose également de longues entrées d’air qui rappelle le L de Lexus.

Le profil est marqué par des passages de roues très carrés de couleur noire. Cela paraît tout de suite moins élégant mais rappelons qu’il s’agit d’un SUV. Heureusement, les jantes spécifiques réhaussent le niveau. Comme à son habitude, la marque ne me gâte pas avec un arrière qui se démarque de la concurrence. Il est mis en avant par des feux qui débordent sur la largeur du hayon avec une forme plutôt atypique. Cette version électrique saura se différencier par ses logos sur le hayon mais aussi les bas de caisses avec l’inscription “Electric”.

L’habitacle est similaire aux autres modèles de la marque. On retrouve cette casquette d’instrumentation qui embarque les boutons de désactivation de l’ESP et de choix des modes de conduite. Le tableau de bord dispose d’une instrumentation 100% numérique. Surplombant le tableau de bord, l’écran central est non tactile mais se commande via le pad tactile situé sur la console centrale à droite du levier.

La planche de bord est classique chez Lexus mais se démarque de ses concurrents. La qualité des matériaux est conforme aux attentes du marché premium mais la petite horloge fait la différence. L’habitabilité est bonne et le coffre généreux avec 367 litres de capacité. On gagne 47 litres par rapport à la version hybride grâce à la suppression du réservoir de carburant, les batteries étant implantées sous l’habitacle.

Lexus UX300e - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Ce Lexus UX300e embarque un moteur de 300 Nm et 150 kW, soit 204 ch. Implanté sur le train avant, les deux roues motrices permettent de réaliser le 0 à 100 km/h en 7,5 secondes et ne dépassera pas les 160 km/h. C’est plutôt correct vu la puissance et le poids élevé de 1785 kg du véhicule.

Puissance

204

ch

0 à 100 km/h

7,5

secondes

Autonomie

315

km

Logé sous l’habitacle, le pack batterie de 288 cellules totalise 54,35 kWh de capacité totale. Cela permet à l’UX300e de parcourir jusqu’à 315 km en cycle WLTP.

Lexus UX300e - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Côté recharge, le Lexus UX300e intègre de série deux chargeurs. Le premier est un connecteur en type 2 de 6,6 kW. Le temps de recharge varie de 8 à 9h. Tandis que pour la recharge rapide, la marque a opté pour le CHAdeMO. Ce standard nippon permet une charge de 50 kW. On est bien loin de la plupart des voitures électriques du marché qui proposent 100 kW voire plus. C’est toujours mieux que de se brancher sur une prise domestique et attendre les 29h annoncées.

Lexus UX300e - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Equipé de la sorte, cet SUV 100% électrique n’est pas là pour les performances. Les accélérations sont franches mais pas violentes. La marque semble avoir choisi de privilégier le confort des passagers. Le travail est réussi grâce l’insonorisation est sans faille. D’autant plus que le surpoids de 200 kg ne se fait pas sentir plus que ça. Par rapport au RX450h, les mouvements de caisse sont bien mieux contrôlés du fait de la diminution du centre de gravité. La conduite en devient plus plaisante.

Les modes de conduite influent sur la conduite et la consommation avec un mode ECO sélectionné par défaut. Le mode Sport vous permettra de réaliser le meilleur 0 à 100 km/h de l’UX mais videra la batterie en un temps record. Le mode B est là pour la régénérer via les palettes au volant. On peut ainsi moduler l’intensité du frein moteur et jouer la carte de l’économie. De ce fait, il est facile de ne pas dépasser les 18 kWh/100 km. On pourra atteindre sans trop de difficulté l’autonomie annoncée.

Lexus UX300e - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

A sa sortie, les critiques ont été dures avec ce petit UX300e. Sans réelle concurrence, il se démarque pourtant avec son design atypique. Il se situe fièrement entre les Mazda MX30 et Volvo XC40 P8. Le premier est moins puissant et moins cher tandis que le second est deux fois plus puissant et forcément plus cher. Je pense qu’il faudra attendre un concurrent comme l’Audi Q4 e-tron pour lui trouver un équivalent.

Pour le moment, c’est un grand OUI pour le premier SUV 100% électrique de la marque nippone. Le Lexus UX300e débute à 49 900€ et dispose de 3 niveaux de finition. N’oubliez pas d’en déduire les 3000€ du bonus écologique tant qu’il est encore possible.

Un grand merci à Lexus et plus particulièrement à Jérémie pour la découverte du premier véhicule Lexus 100% électrique !