Lexus RX450h - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Après 23 ans et 3 générations au compteur, le Lexus RX reste le pionnier de la motorisation hybride sur le segment des SUV premium.

Suite à mon essai de la dernière Lexus LS500h, il me fallait essayer le fer de lance de la marque nippone dans la catégorie des SUV. Pour cela, rien de mieux que de prendre le volant du RX450h restylé et qui perdure face concurrence qui se fait rude.

Inutile de revenir sur le fait que j’adore le design des véhicules chez Lexus. Ce millésime 2019 fait un léger restylage avec des optiques qui changent mais qui sont toujours aussi tranchantes. Il en est de même pour la calandre qui s’adapte encore un peu plus au reste de la gamme.

Avec 4,89 m de long, 1,89 m de large et 1,69 m de haut, les jantes de 20 pouces paraissent bien ridicules mais restent cependant très jolies. Les feux arrières intègrent une nouvelle signature 3D. Comme sur la LS, je trouve dommage que l’arrière n’est pas été davantage travaillé afin de s’accorder avec la face avant, que je trouve très agressive voire racée. Cela se confirme par cette finition F Sport qui se démarque timidement des autres finitions.

A bord, on retrouve les standards Lexus et ce qui fait le charme de la marque à commencer par cette horloge au milieu du tableau de bord. Amateur de montres, j’adore ce genre de détail qui n’est repris que trop rarement dans les véhicules. Maserati en est l’exception.

Face à soi, on trouve le volant badgé F Sport et une instrumentation 100% numérique. L’écran central devient tactile mais on peut aussi le commander avec le trackpad placé sur la console centrale. Le lecteur CD trônant au centre semble être d’une tout autre époque. Côté matériau, on a le droit à un peu tout : du cuir sur le haut de la planche mais aussi les sièges, des inserts d’aluminium sur la console centrale et du plastique.

Pour notre confort, les sièges sont chauffants et ventilés. Confortables, il ne manquerait plus qu’ils soient massants. Pour le reste, l’habitabilité est bonne mais le coffre se révèle un peu petit (539 litres) à cause des batteries du véhicule.

Lexus RX450h - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Sous le capot, on trouve un V6 3,5L atmosphérique développant 262 ch. A celui-ci, les ingénieurs Lexus lui ont ajouté deux moteurs électriques. Le premier situé sur l’essieu avant développe 167 ch tandis que le second, sur l’essieu arrière, offre 68 ch. La puissance cumulée monte ainsi à 313 ch et 335 Nm de couple pour ce SUV de 2100 kg.

Puissance

313

ch

Poids

2100

kg

0 à 100 km/h

7,7

secondes

Connecté à une boîte e-CVT à gestion électronique, le RX450h réalise le 0 à 100 km/h en 7,7 secondes. Tandis que sa vitesse maximale atteint péniblement les 210 km/h. Mais ce n’est pas sur ce critère que l’on attend ce SUV.

Lexus RX450h - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Tout comme avec la LS500h, le premier contact avec ce RX450h est excellent. C’est difficile de le comparer avec la grande berline luxueuse mais je retrouve cette impression de légèreté à son volant, malgré le poids. Il est vrai que la position de conduite est bien plus haute mais quel plaisir à rouler.

L’isolation phonique est très bonne mais on entend tout de même le V6 ronronner à l’accélération. La boîte à variation continue remplit son rôle avec une fluidité exemplaire et sans-à-coups. Il n’y a que dans les transferts de masses qu’on se rappelle le poids du bébé. La prise de roulis est bien existante. Cet embonpoint se fait également ressentir au freinage où je recommande d’anticiper la prise de freins sous peine de rendre désagréable la conduite.

Lexus RX450h - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Il n’en reste pas moins agréable pour parcourir n’importe quelle type de route et avaler les kilomètres à son volant. On ne se fatigue pas et on en oublierait presque qu’on conduit un véhicule hybride. En effet, le système thermique et électrique délivre du couple et de la puissance à souhait et de manière efficace. Le passage d’un moteur à un autre se fait en toute discrétion et sans heurt mécanique.

La consommation est également appréciable au vu des chiffres de ce RX450h puisque sur mon parcours, je n’aurais pas dépassé les 8L/100 km.

Il ne reste plus que la question du prix qui fâche. Le RX est disponible à partir de 68 990€. Dans cette version haut de gamme nommée F Sport Exécutive, la note s’élève à 84 790€ mais à ce prix-là vous n’avez aucune option à rajouter puisque tout est déjà inclut. Belle stratégie commerciale !

Un grand merci à Lexus et plus particulièrement à Jérémie pour la découverte de ce deuxième haut de gamme de la marque nippone !