Kia XCeed - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Kia ne cesse d’étendre sa gamme et me propose à l’essai le XCeed, son nouveau SUV coupé dans sa version diesel.

La compacte Ceed, lancée en 2018, continue d’évoluer avec cette nouvelle déclinaison. Après la Ceed SW et la Proceed, c’est au tour du XCeed de faire son apparition. Ce crossover est situé à mi-chemin entre une berline (la Ceed) et un SUV (Sportage).

Basée sur la même plateforme que la Kia Ceed, cette XCeed adopte un design de SUV avec une allure de coupé qui plaît. Il faut dire que c’est à la mode de nos jours chez les constructeurs et ce n’est pas pour déplaire. Détrompez-vous, les ingénieurs n’ont pas seulement surélevé leur Ceed. De cette dernière, il ne reste d’ailleurs que les portes avant.

Côté dimension, elle se situe d’ailleurs dans des proportions similaires aux BMW X2 et Mercedes-Benz GLA. Elle mesure 4,39 m de long, 1,82 m de large et 1,49 m de haut. C’est donc une nouvelle Kia à part entière.

Personnellement, j’aime beaucoup cette face avant plongeante plutôt sportive. D’ailleurs, le coloris Infra Red permet de faire ressortir cette imposante calandre noire. Les arches de roues noires renforcent son côté baroudeur. J’aime ces jantes à 5 branches de 18 pouces. Pour moi, la face arrière est la plus réussie avec un hayon incliné pour plus de dynamisme. Le diffuseur ainsi que les deux fausses sorties d’échappements terminent le travail. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette Kia XCeed a de quoi séduire les blasés de SUV !

A bord, vous ne serez pas dépaysé si vous connaissez déjà la Ceed puisqu’il s’agit quasiment du même habitacle. La console centrale est orientée vers le conducteur. Elle est surplombée par un écran tactile de 10,25 pouces qui sert à commander le système d’info-divertissement. Etant fin, il s’intègre parfaitement mais on ne peut pas dire que ce soit le cas du gros levier de vitesse. Tandis que sous les yeux du conducteur, on retrouve une instrumentation sur écran de 12,3 pouces à la place des compteurs à aiguilles.

La position de conduite surélevée est appréciable et donne vraiment l’impression de conduire un SUV, pas comme certain… La finition de l’habitacle ainsi que le choix des matériaux est appréciable mais ne risque pas de surprendre. A l’heure où les constructeurs égayent leurs habitacles avec des planches de bord futuristes ou avec des couleurs vives, celui de cette XCeed est plus en retrait et se veut discret. Heureusement, il existe la version “Launch Edition” avec son coloris Jaune Equinoxe pour changer de l’intérieur full black.

L’espace à bord est généreux avec un accoudoir central qui tombe parfaitement sous le coude. Les passagers à l’arrière ne seront pas à l’étroit. Et dans le coffre, vous y trouverez plus d’espace que dans la Ceed normale. Avec 6 cm en long de plus et un porte-à-faux arrière, on dispose d’un volume de chargement de 426 litres, soit 31 litres de plus que sa petite soeur. Et en rabattant la banquette arrière, on passe à 1378 litres. C’est quasiment la meilleure dans sa catégorie.

Kia XCeed - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Pour cet essai, j’ai opté pour le 4 cylindres turbo développant 136 ch et 320 Nm. Équipé de la boîte automatique à double embrayage à 7 rapports (DCT7), il permet de réaliser le 0 à 100 km/h en 10,1 secondes.

Puissance

136

ch

Couple

320

Nm

0 à 100 km/h

10,1

secondes

Il faut dire que ce bloc est plutôt agréable à la conduite. Discret au démarrage comme à allure modérée, il fait amplement le job. La boîte DCT est douce. Elle offre des changements de rapports fluides et des redémarrages progressifs après la coupure du moteur au feu rouge.

Kia XCeed - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Cette Kia XCeed sait se montrer douce. Mais lorsqu’il faut hausser le rythme, elle remplit sa mission. Le moteur 1.6 est réactif et permettrait même au XCeed d’être dynamique. Cette impression se confirme grâce à sa tenue de route impeccable. En effet, elle ne prend presque pas de roulis en courbe. Sa direction est précise et communicative. L’ensemble est homogène en mode Normal mais semble dépassé en mode Sport.

Attention, je ne suis pas en train de dire que cela en fait un SUV sportif. Non, la transmission est douce mais peu réactive lorsqu’elle est trop sollicitée. On ne dispose même pas de palettes au volant. La XCeed est avant tout rassurante et sécurisante lorsqu’il faut doubler. Vous aurez d’ailleurs l’avantage avec la boîte automatique qui offre un couple maximal de 320 Nm quand la boîte mécanique ne tolère que 280 Nm.

Niveau consommation, elle est annoncée pour 5,3 l aux 100 km. En réalité, elle s’est davantage proche des 7 litres lors de mon essai mêlant ville, route secondaire et voies rapides. Je n’ose même pas imaginer la consommation d’une motorisation essence équivalente…

Kia XCeed - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Cependant, la nouvelle Coréenne se place plutôt bien sur un marché chargé où la concurrence est rude. Elle se démarque par un design qui plaît et avec une prestation convaincante sans pour autant surprendre. Notons toutefois qu’elle embarque des aides à la conduite moderne. On dispose donc de la conduite semi-autonome avec régulateur de vitesse adaptatif ou encore le freinage autonome avec détection des piétons.

Proposée à partir de 24 990€, cette version d’essai voit son prix s’envoler à 37 950€. Cependant, elle n’a pas à rougir face à la concurrence et reste agréable à regarder. Confirmant sa montée progressive en gamme, je suis curieux de découvrir sa nouvelle motorisation hybride rechargeable qui est attendue pour la fin de l’été.

Je tiens à remercier Kia et plus particulièrement Xavier ainsi que Maryne pour l’essai de cette Kia XCeed !