Kia Sorento - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Kia lance en 2021 la quatrième génération de son Sorento et ne le propose qu’en hybride rechargeable avec 57 km d’autonomie.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce Kia Sorento débarque en force avec des dimensions digne d’un 4×4 américain. Il mesure 4,81 m de long pour 1,90 m de large. Sur la balance, l’aiguille s’emballe en indiquant les 2,1 tonnes.

Il faut dire qu’il en impose avec une calandre massive typée Yankee, une silhouette de Ford Explorer sans oublier ses feux arrière verticaux. Le Coréen semble s’approprier les codes américains pour notre plus grand bonheur. En même temps, il faut bien réussir à embarquer 7 personnes dans ce 4×4.

L’habitacle est lui aussi déroutant avec un espace digne d’un mini van. Personne n’est pénalisé avec une immense place pour les genoux de la deuxième rangée et des attentions pour la rangée du fond. Le coffre offre de 175 à 809 litres en passant de 7 à 5 places. En rabattant l’ensemble des sièges, vous pourrez presque revendre votre utilitaire.

La planche de bord est tout aussi massive que la calandre. Le choix et la qualité des matériaux impressionnent avec du métal sur les contre-portes, le tableau de bord et la console centrale. Malgré une combinaison de couleurs sombres, l’habitacle se veut chaleureux et enquiller les kilomètres ne sera qu’un mauvais souvenir lointain.

Kia Sorento - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

L’ouverture du capot est quelque peu brutale et mon souhait d’y découvrir un bon gros V8 en adéquation avec le gabarit de ce 4×4 s’arrête net. Le Kia Sorento est uniquement disponible en version hybride rechargeable. Pour cela, on peut compter sur le 4 cylindres turbo 1,6 t-GDi de 180 ch qui est associé à un moteur électrique de 91 ch directement intégré dans la boîte automatique à 6 rapports et une batterie de 13,8 kWh. Cette dernière revendique une autonomie de 57 km (cycle WLTP).

Puissance

265

ch

Couple

350

Nm

Autonomie électrique

57

km

La puissance combinée s’élève ainsi à 265 ch et 350 Nm de couple envoyée aux 4 roues par l’intermédiaire d’une transmission intégrale. Il n’en faut pas moins pour emmener les 2,1 tonnes de ce bestiau tout en réalisant le 0 à 100 km/h en 8,7 secondes.

Kia Sorento - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

On prend la route dans un silence de cathédrale grâce au moteur électrique. Il faut dire que l’insonorisation est soignée puisqu’on entend à peine le bloc thermique entrer en scène lorsqu’on sollicite un peu trop la pédale de droite. Avec suffisamment d’autonomie électrique pour quitter la ville, le Sorento se veut à l’aise et ingénieux. Il l’est grâce au retour caméra filmant l’angle mort dans l’instrumentation du tableau de bord.

Sur les grandes routes, ce Kia en impose et déroule. En mode hybride, il permet de contenir sa consommation aux alentours de 8 litres aux 100 km. Pas mal pour ce mastodonte ! N’oubliez pas de prendre le temps de le recharger avant de partir, 3h30 sur Wallbox 16 A et 5h sur une prise domestique 12 A.

Kia Sorento - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Il est certes lourd et pas forcément à son avantage sur le sinueux mais ce Kia Sorento a d’autres cartes en main. Il a enfilé son costume d’américain pour aller boxer dans la cour des grands et c’est plutôt réussi avec un design atypique pour un constructeur asiatique et un intérieur bien fini. Le pari est osé quant à sa motorisation mais elle a de belles cartes à jouer avec une puissance suffisante et une consommation raisonnée.

Merci à Kia et plus particulièrement à Margot pour l’essai du plus américain des 4×4 asiatiques !