Kia Ceed SW - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Kia offre une flèche supplémentaire à l’arc de la Ceed en proposant une motorisation hybride rechargeable à son break.

Kia ne cesse de monter en puissance depuis son arrivée sur le marché dans les années 90. Elle a su présenter des modèles attachants comme le SUV Sportage ou plus récemment le XCeed. Après son incroyable garantie de 7 ans, le constructeur souhaite aujourd’hui étendre son offre d’électrification à toute sa gamme. Alors forcément la Ceed SW y passe !

En passant à la troisième génération, la Ceed a perdu son apostrophe mais pas son charme. De manière générale, rien n’évolue pour ce break. Il mesure 4,60 m de long (+ 29 cm par rapport à la berline) afin de charger un maximum de valises dans le coffre avec 437 litres. En rabattant la rangée de sièges, il passe même à 1506 litres. Idéal pour aller dévaliser Ikea !

De profil, j’apprécie la ligne élégante et subtile qui gomme l’effet sac à dos qu’ont les breaks. Le diffuseur intégrant deux fausses sorties d’échappement apporte la sportivité nécessaire à ce break qui n’est pas un sprinteur mais plutôt un marathonien. Et pour différencier un modèle thermique d’un hybride rechargeable, il faudra se fier à la trappe située sur l’aile avant ainsi qu’au logo sur le coffre.

A bord, j’ai clairement eu l’impression de me trouver derrière le volant du XCeed récemment utilisé à la seule différence que la position de conduite était très basse. L’intérieur reste moderne et élégant mais je trouve le choix de cette configuration assez sobre. Il dispose d’une multitude de rangements et propose une habitabilité très généreuse pour ses occupants. Je ne reviendrais pas sur le coffre mais il m’a réellement impressionné par sa capacité de chargement. Même s’il se trouve pénalisé par les batteries, il fera amplement l’affaire pour une famille de 4 personnes.

L’instrumentation du tableau de bord est correcte avec des compteurs à aiguilles associés à un écran central digital. L’écran d’info-divertissement est lui aussi correct avec une taille de 10,25 pouces, similaire à ce que l’on peut trouver sur le marché actuel.

Kia Ceed SW - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Sous le capot, le bloc essence 1,6 L de 105 ch s’associe à un moteur électrique synchrone de 60,5 ch pour une puissance totale combinée de 141 ch.

Puissance

141

ch

Batterie

8,9

kWh

Autonomie

50

km

Les batteries lithium-ion polymère ont une capacité de 8,9 kWh ce qui leur permet d’être rechargées en 3h sur secteur ou 2h30 sur une borne publique. Elles offrent ainsi une autonomie de 50 km.

Kia Ceed SW - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Sur la route, ça se complique un peu. J’avoue avoir été agréablement surpris par ses capacités en ville et sur route nationale. Le système hybride est très agréable et impressionne par sa consommation. En mode Eco en ville, je n’ai utilisé que le mode électrique qui me permet de ne rien consommer. Et lorsque je viens à solliciter le moteur thermique, la consommation ne dépasse pas les 3L/100 km. Autant vous dire que pour des trajets quotidiens avec possibilité de se brancher à l’arrivée comme au départ, votre consommation sera nulle et le confort de conduite tout en silence sera appréciable.

En revanche, ça se complique un peu plus sur voies rapides. Pour avoir effectué un trajet bien chargé avec 4 personnes avec 80% d’autoroute, la consommation s’enflamme mais pas que. Pour les dépassements, le mode Sport est recommandé pour être en sécurité. Et lorsque la route devient vallonnée, la boîte de vitesse DCT-6 a tendance à effectuer des rétrogradations un peu trop brutes à mon goût qui ne jouent pas en faveur de la consommation. Cette dernière grimpe rapidement à plus de 7L/100 km. Et avec son petit réservoir, autant vous dire que les arrêts à la pompe seront fréquents. C’est aussi l’occasion de se rendre compte que le bloc 4 cylindres est bruyant lorsqu’il est sollicité.

Kia Ceed SW - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Pour le reste, la conduite est appréciable avec une suspension plutôt ferme. L’autonomie du mode électrique est bien réaliste comparé à d’autres modèles hybrides. En fait, je l’apprécie bien mieux pour les trajets du quotidien où je redécouvre une boîte douce et un comportement routier satisfaisant.

En attendant d’essayer sa concurrente directe, la Renault Mégane Estate E-tech, je dirais que cette Kia Ceed SW PHEV est une excellente daily mais pas une grande routière. Il faudra davantage se tourner vers le bloc diesel de 136 ch qui équipe le XCeed récemment essayé. Sachez tout de même que son tarif débute à 36 490€, c’est toujours 2000€ de moins que la Mégane …

Merci à Kia et plus particulièrement à Margot pour le prêt de cette Kia Ceed SW PHEV !