Hyundai i20N - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

A l’heure où les petites sportives malussées quittent leur marché automobile, Hyundai résiste avec le lancement de sa citadine épicée i20N.

Hyundai dans le domaine du rallye, c’est deux titres de champion du monde des constructeurs en 2019 et 2020 grâce à Sébastien Loeb, Thierry Neuville ou encore Dani Sordo. Fort de 20 ans d’expérience, il continue de nous faire rêver en 2021 avec la sortie de sa nouvelle bombinette sur base de i20.

Après la très réussie i30N déclinée par la suite en version Fastback, je ne regardais déjà plus le département Performance de Hyundai du même œil. Et la seule chose que j’attendais, c’est qu’il applique leur potion magique à l’ensemble de la gamme. Impacté comme beaucoup de constructeurs par le malus écologique, la marque l’a décliné sous forme de finition N Line à sa flotte de véhicules. Mais la i20 a tout de même eu droit à une transformation un peu plus radicale.

Pour cela, Hyundai a sorti le grand jeu : bouclier agressif, diffuseur avec sortie d’échappement ovale et feu stop intégré à la sauce Formule 1, jupe latérale, béquet surplombant la lunette arrière et grosses jantes en 18 pouces. J’adore ! Et pour la rendre encore plus parfaite, oubliez l’habituel coloris Bleu Performance et admirez ce coloris Dragon Red qui lui va si bien. Ca y est, j’en suis amoureux !

A bord, je retrouve avec plaisir l’ambition sportive développée par le département Performance. Les sièges baquets marqués d’un N assurent un confort et un maintien exemplaire. Le conducteur dispose d’un bel écran regroupant les informations nécessaires à la bonne utilisation de cette i20N tandis que l’écran tactile central sert d’info divertissement.

Le reste est pourvu de surpiqûres couleur Bleu Performance. Le volant fait son effet comme celui de sa grande sœur avec deux palettes N qui permettent d’activer des modes de conduites plus performants et le bouton rouge REV. On ne manque pas de remarquer le pot de vitesses comme on en fait plus aujourd’hui.

Hyundai i20N - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Sous le capot, la Hyundai i20N embarque un 4 cylindres T-GDi turbocompressé de 1,6L développant 204 ch et 304 Nm de couple. Grâce à sa boite manuelle à six rapports et seulement 1190 kg sur la balance, elle s’offre un 0 à 100 km/h en seulement 6,2 secondes et une vitesse de pointe de 230 km/h.

Puissance

204

ch

Couple

304

Nm

0 à 100 km/h

6,2

secondes

Hyundai i20N - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Pour cet essai, je voulais vraiment l’essayer dans les conditions les plus propices et me faire plaisir. Alors quoi de mieux que d’essayer cette Hyundai i20N sur des routes de montagnes ? J’ai donc pris la direction des Vosges pour faire quelques tours de roues sur la route des crêtes !

Sur ce type de route, rien de mieux que de sélectionner le mode de conduite le plus extrême, à savoir le “N”. De suite, l’échappement semble libéré et la pédale d’accélérateur plus réactive. Ajoutez y la fonction “Rev Matching” (le fameux bouton rouge sur le volant) et la voiture réalisera du talon-pointe automatiquement même si vous en avez pas les compétences. Pour aller plus loin dans la gestion du véhicule, le mode “N-Custom” sera votre meilleur allié.

Hyundai i20N - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Dès les premiers tours, la Hyundai i20N met en confiance et l’animation des compteurs donne le ton alors feu ! Les premières accélérations sont franches et démontrent la bonne santé du 4 cylindres. Il faut dire que l’auto est légère et se comportent très bien sur le sinueux. Plus qu’une GTI, on croirait conduire une voiture de rallye ! La suspension est ferme, la commande de boîtes de vitesses est une vraie réussite avec un débattement court et un verrouillage ferme. L’échappement libéré donne de la voix et résonne à travers la forêt.

Les freins font le job mais manqueront d’endurance sur un terrain de jeu aussi vallonné. Les virages s’enchaînent et cette i20N ne bronche pas avec de très bons appuis. L’arrière semble légèrement mobile et permet de se positionner comme un pilote de rallye (que je ne suis pas !). En sortie d’épingle, l’autobloquant remplit parfaitement sa mission et permet d’offrir de belles relances.

Hyundai i20N - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Cette Hyundai i20N est plus qu’une GTI, c’est un véritable jouet. Certes, elle manquera de puissance face à d’autres sportives ou même sa grande sœur, la i30N, mais le plaisir est ailleurs. Le 4 cylindres turbocompressé est surprenant avec une plage d’utilisation allant de 1750 à 4500 tr/min. Économe dans les modes de conduites plus sages, je regrette que le réservoir ne soit pas de plus grande capacité. Car en mode ECO sur l’autoroute, la consommation se situe entre 7 et 8 L/100 km. Un peu juste sur ce genre de long trajet.

Pour une sportive comme on en fait plus et qui affiche un prix en dessous des 30k€, je n’ai qu’une chose à vous dire : Foncez ! Véritable coup de cœur de cette année, la Hyundai i20N sait procurer du plaisir à n’importe quel conducteur. La marque coréenne peut produire n’importe quel autre véhicule, tant qu’elle continue à nous pondre des bombinettes de cette espèce.

Un grand merci à Hyundai et plus particulièrement à Damien et Chloé pour le prêt de cette i20N !