Hyundai i20 48V - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Dans une catégorie où la concurrence fait rage, Hyundai propose la nouvelle i20 qui embarque au passage une hybridation légère.

La marque coréenne compte sur le style inédit de sa petite dernière pour se démarquer du reste mais aussi sur sa technologie embarquée pour se faire une place de choix face à ses concurrentes directes, les Peugeot 208 et Renault Clio.

Le moins que l’on puisse dire est que le style change assez radicalement. Le département du design semble s’être lâché sur cette nouvelle i20 avec une apparence plus musclée grâce à des lignes tendues et une custode saillante.

Ce n’est pas compliqué, j’aime beaucoup ce nouveau style avec un capot plongeant vers une calandre sculptée et encadré par de superbes projecteurs. De profil, c’est un sans faute avec ces jantes alliage de 17 pouces joliment dessinées. Le bleu étant ma couleur préférée, je ne peux qu’être admiratif devant ce coloris “Intense Blue Bi-ton”.

A l’arrière, les angles sont marqués par des feux dessinés à la serpe. Leur design est inédit et ils sont reliés par un bandeau à LED. Définitivement, cette Hyundai i20 propose quelque chose de différent par rapport à ses concurrentes françaises qui fait plaisir à voir.

A bord, Hyundai innove avec une planche de bord inédite. Cette dernière s’étire jusqu’aux portières grâce au prolongement des stries des grilles d’aérateurs. Véritables nids à poussières, il faut reconnaître que cela change des tableaux de bord habituels. L’ensemble donne une impression de sportivité avec un volant qu’on a plus envie de lâcher et des sièges qui maintiennent parfaitement.

Au centre de la planche de bord, une tablette multimédia de 10,25 pouces trône. Plutôt intuitive, elle manque cruellement de luminosité lorsqu’il fait grand soleil. Les compteurs, quant à eux, deviennent numériques et changent de coloris selon le mode de conduite sélectionné.

L’espace à bord est généreux grâce à une largeur augmentée de 3 cm par rapport à l’ancienne génération. En revanche, les passagers arrières seront légèrement pénalisés avec l’abaissement du toit de 2,4 cm. Cependant, elle se rattrape avec un coffre de 352 litres qui la place parmi les meilleures de sa catégorie.

Hyundai i20 48V - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Sous le capot, la coréenne fait peau neuve avec un moteur micro-hybridé. Effectivement, elle embarque un 3 cylindres essence de 100 ch associé à un système alterno-démarreur alimenté par une batterie de 10 kW. L’ensemble permet de réduire les émissions de CO2 passant ainsi de 123 à 113 g.

Puissance

100

ch

Couple

172

Nm

0 à 100 km/h

10,4

secondes

Couplé à une boîte mécanique, elle gagne une seconde sur l’exercice du 0 à 100 km/h en le réalisant en 10,4 secondes contre 11,4 secondes avec la boîte DCT-7. Malgré l’ajout d’un système micro-hybride, le poids reste contenu puisque la i20 n’affiche que 1090 kg sur la balance. Forcément, on se prend à rêver d’une version N pour le marché français…

Hyundai i20 48V - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Avant de prendre la route, le système de micro-hybridation me fait gentiment sourire. Habitué à des systèmes inefficaces et juste bons à faire joli sur le papier, j’ai été surpris par l’agrément de conduite qu’il apporte. Il assure un redémarrage du moteur rapide et en douceur. L’accélération s’en voit ainsi améliorée sans pour autant être perceptible. En revanche, à la décélération, le frein moteur est bien présent afin de récupérer l’énergie.

Le mode ECO c’est bien, mais pour faire de la route, le mode Confort sera plus approprié. Et quand les routes plus sinueuses pointeront le bout de leur nez, basculez sur le mode Sport pour rendre le moteur un peu plus réactif. Ces différents modes de conduite ne changent pas radicalement la voiture mais ils permettent d’apprécier la douceur de la direction, la souplesse du moteur ainsi que son insonorisation.

Hyundai i20 48V - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Le bloc 3 cylindres est un très bon compagnon de route puisqu’il apporte du répondant à bas régime. Il se révèle également respectueux de votre porte-monnaie grâce à une consommation maîtrisée et qui n’aura pas dépassé les 6 litres lors de mon essai.

En conclusion, cette Hyundai i20 monte en gamme comme l’ensemble des modèles de la marque coréenne. Elle marque clairement des points face à la concurrence grâce à un design inédit et un embarqué de technologies derniers cris. Espérons simplement qu’elle se verra récompensée par une version plus sportive badgée N disponible sur le marché français. Pour le moment, cela semble incertain…

Merci à Hyundai et plus particulièrement à Damien pour la découverte de cette nouvelle i20.