Hyundai i10 NLine - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Hyundai offre à sa petite citadine coréenne une finition sportive “N Line” mais aussi un “gros” moteur de 100 ch.

Lancée fin 2019, la Hyundai i10 ne disposait jusqu’ici que de petits moteurs de 67 ch et de 84 ch. Désormais, elle est disponible dans une version bien plus sportive équipée d’un moteur 3 cylindres turbo pour concurrencer la Renault Twingo GT. Place à l’essai !

Face à ses concurrentes Kia Picanto, Peugeot 108 ou encore Volkswagen Up, je trouve que Hyundai a mis la barre haute. Pourtant pas attiré par les citadines, je dois dire que celle-ci a su attirer mon attention. Vous le savez depuis longtemps, j’aime les sportives ou tout ce qui y fait allusion. Et clairement, cette i10 N Line marque des points.

En temps normal, je l’aurais trouvé rigolote. Mais ici, elle se pare d’éléments plus sportifs à commencer par les griffes de couleur rouge sur la calandre mais aussi le liseré de la même couleur. D’ailleurs, elle arbore fièrement le badge “N Line”.

De profil, j’adore ces “grosses” jantes de 16 pouces comparées aux habituelles 14 ou 15 pouces. D’habitude, je ne suis pas forcément fan du coloris bi-ton de la carrosserie mais là, j’approuve ! Surtout qu’il rappelle toutes les touches de rouge. Tandis qu’à l’arrière, on retrouve une double sortie d’échappement intégrée à un diffuseur plutôt énorme pour une citadine. J’adore !

A bord, on retrouve cette ambiance sportive avec la combinaison des couleurs noires et rouges. En même temps, il y en a partout que ce soit en surpiqûre sur la sellerie, le volant badgé “N Line” et le levier de vitesse mais aussi autour des aérateurs. D’ailleurs, cet habitacle me rappelle un peu celui de la i30N que j’avais eu la chance d’essayer.

Le reste est plus traditionnel puisque la planche de bord est reprise des autres i10 avec des compteurs à aiguilles. En revanche, on dispose d’un écran central tactile plus grand, 8 pouces, qui est réservé à cette version “N Line”.

Malgré sa petite taille, la i10 est spacieuse. Il est rare que je les essaye mais je ne me suis pas senti à l’étroit aux places arrières. Habitué normalement à essayer des voitures plus grandes, la petitesse du coffre m’a surpris. Il se situe pourtant dans la moyenne mais il ne faut pas avoir des courses et une poussette à transporter en même temps.

Hyundai i10 NLine - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Comme je l’ai dit plus haut, cette Hyundai i10 N Line embarque un 3 cylindres turbo 1.0 T-GDi développant 100 ch et 172 Nm de couple. Il permet ainsi de réaliser le 0 à 100 km/h en 10,5 secondes grâce à un poids contenu de 1024 kg.

Puissance

100

ch

Couple

172

Nm

Poids

1024

kg

Pour rappel, elle mesure 3,68 m de long, 1,68m de large et 1,48 m de haut.

Hyundai i10 NLine - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Sur la route, c’est l’effet turbo qui a fait la différence par rapport à mes précédents essais de citadines. Je ne vous cache pas que j’étais resté déçu de mon précédent essai à savoir le Dacia Duster. Incomparable, cette i10 m’a redonné le sourire. Petite citadine nerveuse, les accélérations et les reprises sont généreuses. Il y a clairement une âme sous ce capot, merci Hyundai !

Soyons clair, ce n’est pas une véritable GTI mais sa légèreté l’a rend tout aussi agile et efficace. De ce fait, elle en devient polyvalente. Aussi à l’aise sur les grandes routes qu’en ville, j’ai pris plaisir à la rouler tous les jours. Je suis même parti en week-end avec. Même Madame 4roueset1volant semble conquise par cette citadine !

Rappelons que Hyundai est engagé dans le championnat du monde des rallyes depuis plusieurs années. De ce fait, cette i10 jouit d’un châssis remarquable. Du coup, sur les routes de campagnes, on se prendrait presque pour un pilote de rallye. L’amortissement est ferme comme il faut et la direction assez précise. Sans oublier que la boite de vitesses à 5 rapports est parfaitement guidée. On en viendrait presque à jouer du frein à main dans les épingles.

Hyundai i10 NLine - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Cette i10 s’est gentiment dynamisée mais reste une parfaite citadine. D’ailleurs, la consommation parle d’elle-même puisque je n’aurais pas dépassé 6 L/100 km lors de mon essai. Maniable en ville, facile à garer et dotée de 5 places, elle s’avère être pratique. De plus, elle dispose d’équipements devenus indispensables à savoir la caméra de recul, l’Apple Car Play/Android Auto, le système de maintien actif dans la voie de circulation ou encore le freinage automatique d’urgence avec détection de piéton.

Bref, cette Hyundai i10 n’a cessé de m’épater et me charmer durant cet essai. Et entendre dire qu’elle conviendrait à Madame me conforte encore plus dans mon appréciation. Je la recommande de toute urgence pour ceux qui veulent allier polyvalence et sportivité à leur citadine. De plus, cette motorisation de 100 ch demande à être connue. Reste à débourser 17 600€ hors option !

Un grand merci à Hyundai France et plus particulièrement Damien pour cette agréable surprise ! Tu m’en mets une de côté ?