Ford Fiesta ST-Line - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Essai Ford Fiesta ST-Line 1.0 EcoBoost

Ford Fiesta ST-Line - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Nouvelle marque partenaire cette année: Ford! Et pour célébrer ceci, rien de mieux que d’essayer la 8ème génération de Fiesta dans sa finition ST-Line.

Voilà bientôt trois ans que je n’avais pas essayé de modèle Ford alors imaginez mon impatience quant à l’idée de recommencer. A l’époque, j’avais manqué de peu l’essai de l’ancienne Fiesta dans sa version ST 200 mais cette année est différente.

Et pour cause, le temps d’un week-end j’ai pu découvrir la 8ème génération de la Fiesta en finition ST-Line et avec son nouveau moteur 3 cylindres EcoBoost 1 litre de 140 ch. Alors, baby ST ou simple finition? C’est parti pour l’essai!

Ford Fiesta ST-Line - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Le design des dernières générations de Fiesta restent un peu dans la continuité. Pourtant, celle-ci semble apporter plus de maturité avec cette finition ST-Line. J’ai l’impression que les lignes sont plus agressives et tranchantes. Il faut dire que ce coloris Rouge Candy lui va à merveille.

Cette finition apporte une allure sportive grâce aux boucliers spécifiques mais aussi aux jantes à 5 branches de 17 pouces de couleur sombre. Les suspensions sport permettent également de l’asseoir un peu plus et renforce cette allure. Les phares full LED offrent une nouvelle signature lumineuse.

Malheureusement, je reste un peu sur ma faim avec la face arrière. Contrairement à l’avant, elle est bien plus sage. Elle se différencie des autres finitions uniquement avec son discret diffuseur et sa sortie d’échappement chromée. Heureusement, le béquet sport me fait vite oublier ma déception.

Pour terminer la présentation extérieure, j’ajouterai simplement que la Ford Fiesta reste la dernière de sa catégorie à proposer une carrosserie 3 et 5 portes. Pour ma part, je privilégie la version 5 portes pour sa praticité au quotidien et l’allure générale de la voiture.

Ford Fiesta ST-Line - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier
Ford Fiesta ST-Line - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier
Ford Fiesta ST-Line - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

A bord, je ne me sens pas dépayser et je retrouve rapidement mes marques. J’aime le côté sobre de cet habitacle avec ses petites touches de sportivité un peu partout. Et cela commence par le volant, chauffant, en cuir surpiqué de rouge. Derrière lequel se trouve un combiné mêlant numérique et compteur à aiguilles. La partie numérique reste cependant un peu trop chargée à mon goût. Ça fait beaucoup d’informations pour un si petit espace.

La planche de bord, elle, se pare d’inserts façon carbone. Elle intègre le système audio SYNC 3, plus intuitif, avec son écran de 8 pouces. Je l’ai cependant pas trouvé assez réactif. Il bénéficie de la compatibilité avec AppLink, Apple CarPlay et Android Auto. Pour le hifi, on embarque le système Bang & Olufsen constitué de 9 hauts-parleurs et d’un caisson de basses pour une meilleure expérience sonore.

Dans l’ensemble, les nombreuses commandes sont ergonomiques. Cette Fiesta semble être plus facile à prendre en main et on s’y sent rapidement bien. Il faut dire que la sellerie sport, composée de tissu noir et de surpiqûres rouges, offrent un maintien parfait et une position de conduite excellente. Enfin, le pédalier sport en aluminium et ce pommeau spécifique terminent de me combler. J’ai hâte d’en découvrir davantage!

Ford Fiesta ST-Line - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Sous le capot, je découvre le petit bloc 3 cylindres EcoBoost 1 litre. Il a tout d’un grand puisqu’il développe 140 ch et 180 Nm de couple. Avec 1144 kg sur la balance, le 0 à 100 km/h est annoncé pour 9 secondes.

Sur la route, c’est un peu comme une révélation pour moi. Bien content d’avoir abandonné les 3 cylindres des Fiat 500 et Panda Hybrid, je découvre les joies d’un bloc deux fois plus puissant et agréable. Les montées en régime sont franches jusqu’à l’approche du rupteur vers 6500 tr/min. Sous les 2500 tr/min, il me surprend à être presque aussi coupleux qu’un diesel. J’ai aussi été bluffé par le freinage de cette Fiesta. Surpris dans un premier temps car on ne s’attend pas à autant de puissance au premier freinage puis on se prend vite au jeu et on adopte une conduite dynamique.

La sonorité est franchement appréciable et arriverait à me donner l’impression d’être au volant d’une vraie sportive. La boîte de vitesses, manuelle à 6 rapports, peut paraître longue mais offre un verrouillage idéal. Le travail des ingénieurs Ford sur le châssis est remarquable. La conduite est plaisante et rassurante à tous les niveaux. Et si vous y ajoutez les pneumatiques Michelin Pilot Sport 4, vous obtenez un mélange diabolique avec un grip phénoménal. Définitivement, cette Fiesta et son 3 cylindres EcoBoost n’a pas à rougir. Elle a tout d’une grande!

Ford Fiesta ST-Line - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Mais qu’en est-il de la consommation? Et bien, j’ai là aussi été agréablement surpris. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce type de motorisation. Mes trajets composés de parcours urbain et de routes secondaires m’ont permis de stabiliser ma consommation à 6L/100 km. Pourtant, pas mal de routes sinueuses et de sortie de rond point se sont offertes à moi.

Niveau équipements de sécurité, elle embarque de série l’aide au maintien dans la voie et l’alerte de franchissement involontaire de ligne. Et pour seulement 350€, vous pouvez opter pour le pack Assistance qui inclut la reconnaissance des panneaux de signalisation ainsi que l’alerte de vigilance du conducteur. Le pack Sécurité Intégrale à 750€ offrira l’Active Park Assist, la surveillance des angles morts et le système de prévention de collision. Toutes ces aides deviennent indispensables au quotidien! Ce qui porte son tarif à 26 600€ pour ma configuration d’essai. Cela semble être justifié au vue de la longue liste d’options.

Ford Fiesta ST-Line - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

En conclusion, cette Ford Fiesta équipée du bloc Ecoboost de 140 ch est une véritable révélation pour moi. Jamais une citadine ne m’avait autant procurer de plaisir. Forcément, son allure sportive aurait du me mettre la puce à l’oreille mais trop de constructeurs assument cette apparence.

Pourtant, Ford a réussi ce coup de poker. Elle allie l’efficience et la sportivité grâce à ce moteur polyvalent. Elle est plaisante à vivre tous les jours et la technologie embarquée (dont je n’ai pas trop parlé) suffit à notre usage. La Fiesta semble plus mature et plus aboutie à l’intérieur comme à l’extérieur. Cela ne me donne qu’une envie: essayer la version ST et ses 200 ch!

Un grand merci à Ford France et plus particulièrement Charlotte et Olivier pour m’avoir permis d’essayer cette Fiesta ST-Line!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *