Cupra Ateca - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier

Essai Cupra Ateca

Cupra Ateca - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier
Cupra Ateca – 4roueset1volant – © Arnaud Demasier

Cupra, cette marque vous dit quelque chose ? Jusqu’ici, c’était l’appellation utilisée pour les modèles les plus sportives de Seat depuis 1998. Aujourd’hui, elle est devenue une marque à part entière. Son premier modèle de série n’est autre que le SUV Ateca qui avait été dévoilé en Mars 2018 au Salon de Genève. Il est maintenant temps de l’essayer, alors en route !

Cupra Ateca - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier
Cupra Ateca – 4roueset1volant – © Arnaud Demasier

Mais que signifie le terme “Cupra”. C’est tout simplement la contraction de Cup et de Racing. On s’attend donc à avoir un véhicule performant au look sportif. De plus, Cupra emprunte une stratégie similaire de celle adoptée par des constructeurs tels que Toyota avec Lexus, Nissan avec Infiniti, Fiat avec Abarth, Citroën avec DS Automobiles ou encore plus récemment Volvo avec Polestar. Elles ont toutes un point commun : avoir lancé une marque premium. Son objectif est clair. En plus de fidéliser ses clients, elle compte bien en conquérir de nouveaux.
La recette adoptée semble être la bonne.

Le SUV Cupra reprend les grandes lignes du Seat Ateca en bien plus musclé. Pour le démarquer, on lui a greffé son logo cuivré, façon tribale, au centre de sa calandre en nid d’abeille qui laisse plus d’un passant désorienté. Heureusement, sur la partie inférieure du bouclier avant, on trouve écrit en toutes lettres le nom “Cupra”. Ce n’est pas sans rappeler le “quattro” qu’affiche Audi sur ses derniers modèles RS.

En continuant le tour du propriétaire, on ne peut que remarquer les magnifiques jantes de 19 pouces Cupra Machined Silver (+810€). Bien visibles en dessous, on trouve les étriers de freins Brembo (+2185€). Tandis qu’à l’arrière, le bouclier aéré intègre un diffuseur encadré par 4 sorties d’échappements. Le tout est sublimé par ce coloris Rouge Velvet contrasté par de nombreux détails noirs brillants.

Dans l’habitacle, on retrouve une ambiance sportive et chaleureuse. Les sièges Sport sont couverts d’Alcantara avec des surpiqûres couleur cuivre et un contour façon carbone. On a également le droit à un volant sport en cuir avec en son centre l’imposant logo et un pédalier en alu. Le reste semble être identique à la version classique du Seat Ateca. On retrouve de série un équipement complet à savoir le système d’info-divertissement sur écran tactile de 8 pouces, le digital cockpit personnalisable, la caméra 360° et différentes aides à la conduite et au stationnement.

Il a beau être sportif, ce Cupra Ateca offre suffisamment d’espace à ces passagers que ce soit à l’avant comme à l’arrière. Devenu un standard, les passagers arrière disposent de prises USB et d’un accoudoir central qui sert aussi de trappe à ski. Derrière eux, le coffre de 485 litres se compare à celui d’une berline compacte mais dispose du hayon électrique!

Cupra Ateca - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier
Cupra Ateca – 4roueset1volant – © Arnaud Demasier

Sous le capot, on retrouve le bloc 2,0 litres TSI du groupe Volkswagen qui équipe entre autre les VW Golf R et Seat Leon Cupra ST. Ici, il se décline dans une version de 300 ch transmise aux quatre roues via une boîte à double embrayage DSG à 7 rapports.

Puissance

300

ch

Couple

400

Nm

0 à 100 km/h

5.2

secondes

Il délivre un couple de 400 Nm et des performances assez inhabituelles pour un SUV. Grâce au Launch Control, le 0 à 100 km/h est atteint en seulement 5,2 secondes et la vitesse maximale plafonne à 247 km/h!

Cupra Ateca - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier
Cupra Ateca – 4roueset1volant – © Arnaud Demasier

Alors forcément, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller faire un tour sur les routes de la Vallée de Chevreuse. Pour quitter Paris, je suis agréablement surpris par sa polyvalence. En mode “Confort”, je n’aurai aucune difficulté à enchaîner les kilomètres mais ce n’est pas le sujet de cet article.

Alors une fois sur les petites routes de campagne, je tourne la molette placée sur la console centrale vers le mode “Sport” puis “Cupra”. Ce SUV semble avoir changé radicalement. Le moteur et la boîte deviennent plus réactifs. Le confort n’est plus de mise puisque la suspension se durcit. Mais attention, ce n’est pas pour autant qu’elles le transforment en bout de bois.

Cupra Ateca - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier
Cupra Ateca – 4roueset1volant – © Arnaud Demasier

Au volant, le plaisir est présent malgré la garde au sol haute. D’ailleurs, c’est cette position de conduite qui déstabilise. On a plutôt l’habitude d’être assis au ras du sol. Pourtant, la cavalerie est au rendez-vous lorsqu’on enfonce la pédale de droite. Le son rauque de l’échappement fait plaisir à entendre puisqu’il semble être vrai. Les accélérations sont énergiques et ne souffrent pas du poids, 1632 kg, de ce SUV.

Il est difficile d’aller chercher ses limites sur route ouverte. Je constate qu’il prend du roulis même s’il donne l’impression de virer à plat dans les virages. Rappelons tout de même que c’est un SUV avec un centre de gravité élevé. Je regrette cependant que la direction ne remonte pas plus d’informations. Forcément, la conduite sportive demande des ressources. Mais là, surprise! Vu la masse à déplacer, je m’attendais à une consommation moyenne dépassant les 15 litres. Sur mes différents parcours, elle n’aura jamais dépassé les 12 litres!

Cupra Ateca - 4roueset1volant - © Arnaud Demasier
Cupra Ateca – 4roueset1volant – © Arnaud Demasier

Sans équivalent sur le marché des SUV sportifs, le Cupra Ateca semble être un excellent compromis entre polyvalence et sportivité. Il est pratique tout en ayant des performances remarquables. Ce n’est pas un SUV sportif au point de donner des sensations fortes mais il fait le job.

Son style ne laisse pas indifférent tout comme son logo cuivré. Je reconnais avoir du mal à comprendre l’intérêt d’un SUV aussi puissant mais je ne serai pas étonné, qu’à moins de 50k€, on me dise qu’il se vend aussi bien qu’un Ateca standard. Je ne peux que souhaiter le meilleur à cette nouvelle marque et j’ai hâte de découvrir les prochains modèles!

Je tiens à remercier Cupra France et plus particulièrement Océane pour m’avoir permis de prendre le volant de ce SUV sportif!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *