Si un jour, on m’avait dit que j’aurai la chance de prendre le volant d’une Audi R8 V10 Performance sur l’une des plus belles routes d’Europe, je ne l’aurai jamais cru. Et pourtant, ce moment est arrivé et a duré tout un week-end grâce à Audi France. Malgré la pluie et la neige, rien ne m’a arrêté pour essayer cette supercar forte de 620 ch! Entre Forêt Noire et Autobahn, c’est probablement l’un des derniers V10 atmosphérique qui sera produit. Alors on perd pas une minute et je t’embarque avec moi en Allemagne!

Audi R8 V10 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Audi R8 V10 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Depuis Septembre 2016 et le début de mon activité de blogueur automobile, j’ai eu la chance d’essayer n’importe quelle voiture récente de marques diverses et variées. Mais à ce jour, Audi reste la seule marque à m’avoir procuré autant de plaisir et de sensations au volant. D’ailleurs, je me souviens encore de mon tout premier essai au volant de cette fabuleuse R8 V10 sur le circuit de Magny-Cours. Un souvenir gravé dans ma tête que je ne pensais pas reproduire de si tôt et pourtant… Nous sommes à la mi-Avril, je suis assis dans un TGV en direction de Strasbourg et dans moins de 2h, je serai de nouveau installé dans le baquet d’une R8! Et oui, car en octobre 2018, Audi nous présentait le facelift de son modèle le plus puissant et certainement le plus emblématique de cette dernière décennie dont je t’avais parlé ici. Quelques mois plus tard, me voici à la contempler au beau milieu de la Forêt Noire en Allemagne.

Il n’y a pas photo, avec ces vues 3/4 avant et arrière, qui ne tomberait pas sous le charme? Et c’est probablement l’un des coloris qui lui va le mieux puisque ce Gris Kemora métallisé est à la fois discret et fait parfaitement ressortir chacun de ces détails dans ce décor enneigé!

Le carbone est omniprésent à l’extérieur entre la lame avant, les coques de rétroviseurs, les entrées d’air pour refroidir le moteur jusqu’à l’aileron ou encore les contours de sorties d’échappements. L’ensemble s’associe très bien aux logos noirs “Audi” et “V10” (+350€). Et pour ajouter un peu de couleur à ses jantes aluminium entièrement fraisées (+3250€), on a droit aux étriers de freins céramique peints en rouge (+590€). Je ne sais pas toi, mais moi j’adhère totalement à cette configuration à la fois sobre mais qui va très bien à l’esprit de la voiture.

Elle est radicalement plus aggressive que l’était la deuxième génération sortie en 2015 et encore plus que la première génération dévoilée en 2007! Il faut dire qu’avec plus de 45 000 unités vendues et de nombreuses apparitions au cinéma, elle n’a cessé de s’embellir. Une calandre plus large et retravaillée, de nouveaux coloris, un nouveau diffuseur et enfin deux belles grosses sorties d’échappements ovales, voici probablement la clé de la recette made in Audi. En tout cas, le charme opère avec moi et il me tarde de te faire découvrir l’intérieur.

S’asseoir à bord d’une Audi R8 me procure toujours cette sensation de satisfaction tout en étant surréaliste. Il faut dire que je n’ai que 25 ans et aucunement les moyens de me payer ce genre de rêve automobile. Et pourtant je suis bel et bien assis à son bord et dans quelques minutes je presserai du bout de l’index le bouton “Start Engine” rouge placé sur le volant.

Avant ça, il faut que je me familiarise avec l’environnement de cette R8. Le volant en cuir est de toute beauté (comme dirait un suisse que j’apprécie beaucoup) avec deux commandes importantes: le drive select et le bouton avec le damier. Ce dernier active le mode Performance qui affûte les réglages moteur, boîte et châssis. Il se décompose par ailleurs en trois « sous-modes », baptisés Dry (sec), Wet (pluie) et Snow (neige), afin de s’adapter à toutes les conditions météo. C’est tout ce qu’il nous fallait pour ce week-end à la fois ensoleillé, pluvieux et neigeux!

Juste derrière le volant, on retrouve ce qui se fait de mieux de nos jours: le Virtual Cockpit. Tu peux choisir entre afficher le compte tour en plein milieu de l’écran lorsque tu es sur circuit ou bien la carte pour anticiper chaque épingle comme se fut le cas lors de nos roulages à travers la Forêt Noire. Le reste de l’intérieur est sublimé par des inserts en carbone, une sellerie cuir plutôt confortable pour ce type de véhicule, des commandes de climatisation joliment dessinées et parfaitement intégrées à la console centrale. Le seul inconvénient réside dans l’ergonomie des boutons pour les différents menus que l’on peut retrouver au niveau du levier de vitesse mais aussi sur le volant. Mais c’est une habitude à prendre!

Avant de faire chanter ce V10, je me dois de te dire que tout ce qui suit est difficilement descriptible. Pour bien te rendre compte de ce que j’ai pu vivre et ressentir durant ce week-end, il te faudrait vivre la même chose ne serait-ce qu’un instant. J’ai longtemps attendu ce moment. Je me suis même pincé lorsque j’ai emmené seul cette R8 jusqu’au restaurant le samedi midi. Dans la vie, tu as deux choix le matin: soit tu te recouches pour continuer à rêver, soit tu te lèves pour réaliser tes rêves. Alors debout et c’est parti!

Audi R8 V10 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Audi R8 V10 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Puissance

620

ch

0 à 100 km/h

3.1

secondes

Vmax

331

km/h

Il est difficile d’apprivoiser autant de chevaux sur de telles routes surtout quand on voit l’étroitesse de certains itinéraires empruntés le samedi. Mais quel bonheur! La mélodie du V10 5.2L atmosphérique résonne encore dans ma tête et probablement encore sur les hauteurs de la mythique B500. Il s’exprime pleinement dès qu’on atteint les 4000 tr/min avec un son rauque et encore plus au-delà. C’est sûrement l’une des dernières cathédrales de notre production automobile à l’heure actuelle. L’ami Kwamé de Planète GT le dit si bien dans sa vidéo: le V10 ne demande qu’à chanter, il ne demande qu’à se qu’on l’aime et il nous le rend si bien. Chaque passage de rapports à l’aide de la boîte S tronic nous rapproche d’un chef d’orchestre. Un peu comme si les palettes au volant était notre baguette et que l’on commandait chaque cylindre afin de le faire chanter de la plus belle des façons. L’efficacité et la rapidité ne sont définitivement plus à démontrer tout comme le système quattro. Conduire une Audi R8 n’a jamais été aussi facile et en devient presque déroutant. Il rattrape presque chacune de vos erreurs tout en transmettant la puissance comme il se doit et dans n’importe quelle condition météorologique. Les 580 Nm de couple vous catapulte à chaque accélération et vous permettent d’abattre le 0 à 100 km/h en 3,1 secondes. A chaque fois, je parle de la vitesse maximale sans savoir réellement de quoi je parle et encore moins pouvoir l’atteindre sur nos routes françaises. Mais ce dimanche matin est un jour particulier car nous sommes en Allemagne avec à notre disposition l’Autobahn A5 et des portions où la vitesse n’y est pas limitée. C’est l’endroit rêvé pour y lâcher les 620 ch de cette Audi R8 Performance!

Pour commenter un peu cette vidéo, le 0 à 260 km/h est d’une violence et atteignable en tellement peu de temps. Une fois cette barre franchie, ce sont déjà les 300 km/h qui s’affichent sur le Virtual Cockpit. Je la pousse encore un peu jusqu’à atteindre 330 km/h. Je ne te raconte même pas dans quel état de folie j’étais après cela! Et puis, je viens à me poser une question, la vitesse maximale est-elle vraiment de 331 km/h? Car si tu regardes bien ma vidéo Instagram, tu vois qu’en étant à 330 km/h, je ne suis pas même pas dans la zone rouge et que cette R8 en demande encore et encore. Bref, j’ai vécu là une sacré expérience de conduite!

Audi R8 V10 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Audi R8 V10 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

Je te rassure, je n’ai pas passé tout le week-end à la vitesse d’un TGV. J’ai été surpris par le côté pratique et plutôt passe-partout de cette R8. Pratique car tu as beau n’avoir que 112 litres de capacité utile dans le coffre à l’avant, tu pourras tout de même y charger deux valises cabine et des petits sacs. De plus, l’espace de rangement derrière les sièges est appréciable pour y ranger un sac à dos, le sac à main de Madame ou encore ta veste. Passe-partout dans le sens où les gens sont tellement admiratifs devant une telle supercar que les rues étroites où vous pensez ne pas pouvoir croiser un autre véhicule deviennent des boulevards. Les passants se retournent sur son passage, les motards lèvent un pouce en la croisant et même une BMW M4 CS ose la défier le temps d’une 130 à 280 km/h sur l’Autobahn.

Audi R8 V10 - 4roueset1volant - © Arnaud DEMASIER
Audi R8 V10 – 4roueset1volant – © Arnaud DEMASIER

La position de conduite est surprenante car on a pas du tout l’impression d’être assis au ras du sol. La visibilité y est excellente, la caméra associée aux radars de recul sont des atouts lors du stationnement. Serait-elle parfaite en daily? Pourquoi pas. Après avoir conduit l’Alfa Romeo 4C, j’avais peur de retrouver un énième bout de bois incapable de passer les dos d’âne sans frotter. Il n’en est rien avec cette Audi R8. Sa garde au sol est idéale et je n’ai rien à redire de son confort.

Finalement, Audi n’aurait-il pas réussi à rendre accessible à tous une supercar? J’étais prêt à te répondre oui jusqu’au moment où mes yeux ce sont posés sur la note salée à 6 chiffres en bas de la fiche technique. En effet, il te faudra débourser 224 000€ pour t’offrir probablement l’un des derniers V10 de la production automobile allemande. Alors profitons tant qu’il est encore temps car demain il sera trop tard!

Un immense merci à Audi France et plus particulièrement à Sabrina pour ce week-end allemand riche en émotions!