Toyota GR Supra - 4roueset1volant -  © Toyota
Toyota GR Supra – 4roueset1volant – © Toyota

La légende est de retour! Après 16 ans d’absence et de longs mois de teasing insupportables, la cinquième génération de la Supra est bel et bien là.

Toyota GR Supra - 4roueset1volant -  © Toyota
Toyota GR Supra – 4roueset1volant – © Toyota

Digne héritière de la mythique Toyota 2000 GT de 1967, elle avait été créée pour rivaliser avec des concurrentes japonaises telles que Nissan Skyline et Honda NSX, mais aussi européennes avec la Porsche 944, ou encore l’Alpine A610.

Devenue une icône dans Gran Turismo ou encore dans le premier Fast and Furious, la 4ème génération avait pourtant été un échec commercial et laissé sans descendance. Il aura donc fallu attendre 2019 et le Salon de Détroit pour que la flamme revive!

Les designers se sont inspirés de cette 2000GT pour dessiner cette nouvelle génération. On retrouve donc une carrosserie compacte, un toit à double bossage et un long capot à l’avant. La face avant fait penser à un fuselage de monoplace et le hayon galbé à la queue d’un vilain petit canard.

Vilain petit canard car la marque japonaise a trouvé un allier: BMW. Je trouve cela à la fois bien et moins bien. Bien dans le sens où cette icône a ressuscité. Moins bien car à l’intérieur, on se croirait tout simplement à bord du dernier roadster Z4 de la marque allemande. En effet, différents éléments proviennent de BMW comme la molette MMI, l’écran de 8,8 pouces ou encore le levier de vitesses. Le cockpit est tourné vers le conducteur avec un volant à trois branches en cuir et une instrumentation avec un compte-tours central analogique. L’intérieur ressemble étrangement à l’extérieur avec des lignes douces mêlées à des lignes plus strictes et franches. On dispose également de sièges sport qui devront faire leurs preuves sur circuit.

Deux niveaux de finition sont proposés. La finition luxueuse Active embarque la climatisation automatique, les sièges électriques, l’info divertissement avec navigation, le contrôle intelligent de la vitesse ou encore un éclairage LED. Tandis qu’en finition Premium, on y ajoute la sellerie en cuir, l’audio JBL et un affichage tête haute.

C’est le premier modèle de série développé en collaboration avec Toyota Gazoo Racing sur le célèbre Nürburgring Nordschleife. Parlons peu, parlons bien. Pour son lancement, la nouvelle Supra n’est proposée qu’avec un six cylindres en ligne (petit clin d’œil à 2000GT) de 3.0L, le même que celui de la Z4. Il développe donc 340 ch et dispose d’un couple maximal de 500 Nm entre 1600 et 4500 tr/min. Elle est équipée d’une boîte automatique ZF à 8 rapports mais la boîte de vitesse manuelle n’est pas d’actualité pour le moment. Pure propulsion et ne pesant que 1495 kg, le 0 à 100 km/h est atteint en 4,3 secondes seulement et est bridée électroniquement à 250 km/h.

En attendant de connaître son prix, 900 exemplaires seront proposés aux clients européens durant sa première année d’exploitation. Ce sera donc cette version avec son coloris blanc et intérieur rouge que l’on devrait rapidement voir (je l’espère) sur nos routes.

Il y aura également 90 exemplaires monde du prototype Toyota GR Supra A90 Edition, dévoilé lors du dernier Goodwood Festival of Speed, qui seront produits avec cette teinte mate “Storm Grey” et dotés d’un intérieur en cuir rouge.