Renault Clio V - 4roueset1volant - © Renault
Renault Clio V – 4roueset1volant – © Renault

En attendant de la découvrir lors du Salon de Genève qui ouvrira ses portes en Mars, Renault dévoile la cinquième génération de sa voiture la plus vendue en France: la Clio! Depuis 1990, la marque n’a cessé de produire cette citadine et il s’en est déjà écoulé plus de 15 millions d’exemplaires à travers le monde. Depuis 2013, elle est leader du segment B en Europe mais également la voiture la plus vendue en France en 2018. Ce n’est pas pour rien que l’on peut croiser une Clio toutes les deux minutes (si ce n’est pas moins) dans les rues de Paris.

Avec cette 5ème génération, Renault veut hausser le ton et la monter en gamme. Malgré 100% de pièces nouvelles, il n’y a pourtant pas de révolution stylistique et on retrouve rapidement les codes de la marque. Les modifications extérieures ne sont pas une révolution mais plutôt une évolution. Les lignes générales sont plus marquées avec une calandre plus musclée et des nervures sur le capot moteur. Les projecteurs 100% LED et de série reprennent les standards des nouveaux modèles avec le signature en C qui rappelle la dernière Mégane. Cette signature lumineuse est également reprise à l’arrière où on trouve un bouclier redessiné.

Renault Clio V - 4roueset1volant - © Renault
Renault Clio V – 4roueset1volant – © Renault

Raccourcie de 14 mm par rapport à l’ancienne génération, cette nouvelle Clio mesure 4,05 m de long pour 1,80 m de large. Sa hauteur a également diminué puisqu’elle ne fait plus que 1,44 m soit 30 mm de moins. Pourtant, le coffre est plus généreux de 91 litres soit 391 litres au total. Le double plancher facilite les chargements au quotidien et lorsque les sièges sont rabattus, nous avons un plancher plat.

Renault en profite pour dévoiler trois nouvelles teintes de carrosserie, à savoir “Orange Valencia”, “Brun Vison” et “Bleu Céladon”.

Renault Clio V - 4roueset1volant - © Renault
Renault Clio V – 4roueset1volant – © Renault

Finalement, le plus gros changement est à bord. Longtemps critiqué pour la qualité très moyenne de son habitacle, Renault a réagi et le résultat est là. La qualité perçue est notable. L’habitacle est résolument plus moderne et sophistiqué. Le nouveau “Smart Cockpit” se compose d’une tablette verticale de 9,3 pouces. Les boutons se font plus rares hormis pour la rangée de “touches piano”, un peu comme chez Peugeot. Le volant a été redessiné et un nouveau système d’instrumentation entièrement digital se cache derrière. Le rendu est bien plus moderne et chaleureux que l’ancien.

Deux finitions spéciales sont également dévoilées: il s’agit des modèles Initiale Paris et R.S. Line. Le premier se veut élégant avec des inserts de chrome pour l’extérieur et du cuir à l’intérieur. Le second est typé sport et permet de patienter avant l’arrivée de la version R.S. Cette finition remplace la Clio GT-Line et se pare d’un look sportif avec une lame F1 à l’avant, une calandre en nid d’abeille et des jantes de 17 pouces.

Côté motorisation, rien de concret n’a été annoncé. Une chose est sûre, la nouvelle plateforme CMF-B permettra d’accueillir des motorisations hybrides et électriques. Cette nouvelle Clio sera également la pionnière de la marque pour la conduite autonome en développant des assistances sur son véhicule citadin. Mais pour cela, il faudra attendre l’horizon 2022 où Renault souhaite commercialiser 15 modèles dotés de technologies autonomes. En attendant, cette nouvelle génération sera commercialisée à partir de l’été 2019 et son prix devrait débuter aux alentours des 15 000€.