Range Rover Evoque - 4roueset1volant -  © Range Rover
Range Rover Evoque – 4roueset1volant – © Range Rover

Land Rover présente aujourd’hui la deuxième génération de son Range Rover Evoque en marge du Salon de Los Angeles. Présenté sous la forme d’un concept-car en 2008 au Salon de Détroit, la première génération avait ensuite été commercialisée en France en 2011. Avec 775 000 exemplaires écoulés dans le monde, on s’attendait peut-être à un peu plus de folie de la part du constructeur britannique mais peu importe. Il est là, alors je vous le présente.

Pour avoir essayé la version cabriolet de l’ancien, il y a peu, je dois vous dire que la différence ne saute clairement pas aux yeux. Certes, on a l’impression qu’il a repris un peu des codes stylistiques de son grand-frère, le Velar, mais ce n’est pas flagrant. On retrouve un bandeau laqué noir qui relie les feux arrières ainsi que des poignées de portes rétractables. Les designers ont donc joué la carte de la prudence. Le changement le plus radical sera la disparition des versions 3 portes et cabriolet. La marque a jugé que les ventes étaient trop faibles et préfère se concentrer sur la version 5 portes.

Les dimensions extérieures sont restées exactement les mêmes. En revanche, pour le coffre, on est passé de 575 à 591 litres suite à l’augmentation de sa largeur. Les golfeurs pourront ainsi y loger leur sac. Par contre, une fois la banquette rabattue, on perd une soixantaine de litres.

Range Rover Evoque - 4roueset1volant -  © Range Rover
Range Rover Evoque – 4roueset1volant – © Range Rover

La grosse évolution de ce nouvel Evoque se trouve à bord puisque cette nouvelle génération est passée à l’ère du numérique. Pour remplacer tous les boutons, trois écrans ont pris place sur le tableau de bord et la console centrale. Le conducteur dispose de compteurs 100% digital. Sur la console centrale, on trouve un écran tactile inclinable lorsqu’il est en fonctionnement. Et en dessous, le dernier écran permet de contrôler la climatisation et le confort de ses occupants de manière générale. La marque a su apporter la modernité du Velar à ce nouvel  Evoque.

Et ce n’est pas tout ! Il bénéficie du système Terrain Response de seconde génération. Ce dispositif permet, à l’aide de 3 caméras placées sous les rétroviseurs et dans la calandre, de visionner l’environnement dans lequel le 4×4 évolue. Le capot disparaît totalement pour voir où les roues se situent exactement.

Pour contrer le manque de visibilité de la lunette arrière, le rétroviseur intérieur peut basculer entre un fonctionnement classique et un système numérique avec une caméra grand angle. Que ce soit un 5ème passager ou un colis gênant, vous n’aurez plus d’excuses pour dire que vous ne voyez rien derrière.

Côté motorisation, cet Evoque 2 disposera de trois moteurs diesels (150, 180 et 240 ch) et de trois moteurs essences (200, 250 et 300 ch). Seule le diesel 150 sera livrable en deux roues motrices et boîte manuelle. Le reste de la gamme embarquera une boîte automatique à 9 rapports couplée à une transmission intégrale.

Une hybridation légère, à l’aide d’une batterie de type lithium-ion de 8 Ah placée sous le siège conducteur, permettra de réduire un peu les émissions de C0² et de diminuer la consommation à 5,7L/100 km selon le protocole WLTP.  Cela paraît peu mais cette nouvelle génération reprend l’ancienne et lourde plateforme. Un peu plus tard, la marque proposera des moteurs thermiques Ingenium 1,5L de trois cylindres. Ce bloc essence de 200 ch sera combiné à un moteur électrique de 100 ch et 260 Nm mais il faudra attendre le printemps 2020.

Ce Range Rover Evoque 2nde génération sera disponible en concession au printemps 2019. Le prix de base annoncé est de 36 300€.

Je tiens à remercier la concession AVVB Automobiles de Chantilly pour m’avoir permis de découvrir plus en détails ce nouvel Evoque.