McLaren Speedtail- 4roueset1volant - © McLaren
McLaren Speedtail- 4roueset1volant – © McLaren

Le constructeur automobile britannique dévoile la voiture la plus rapide et la plus exclusive de sa production: la McLaren Speedtail. En hommage à son ancêtre, la McLaren F1 de 1992, elle intègre inévitablement le cercle très fermé des véhicules dépassants les 400 km/h. Allons découvrir cette hypercar!

McLaren Speedtail- 4roueset1volant - © McLaren
McLaren Speedtail- 4roueset1volant – © McLaren

Longuement attendue, cette nouvelle hypercar portait le nom de B23. McLaren disposant de trois gammes de voitures, elle vient donc s’ajouter à la liste des Ultimate Series où se trouve déjà la P1 et la récente Senna. En descendant dans la gamme de puissance et de prix, on trouve les Super Series avec la 720S. Et pour l’entrée de gamme, les Sports Series vont de la 540C à la dernière 600LT en passant par la 570S.

Loin de ces “grandes séries”, elle ne sera produite qu’à 106 exemplaires. Rassurez-vous, ils ont tous été vendu pour la coquette somme de 1,75 millions de livres sterling, soit un peu plus de 2 millions d’euros. Ils l’étaient déjà tous avant même le début de la production et de la présentation au grand public. La plupart appartiendront à de riches propriétaires, fidèles de la marque, et considèrent l’automobile comme une œuvre d’art. En voir une rouler sera donc un privilège!

Inévitablement, cette McLaren Speedtail rappelle la F1. Le conducteur est placé au centre du véhicule. Face à lui se trouve cinq écrans et de part et d’autre, deux autres personnes peuvent prendre place à bord en retrait par rapport au conducteur. Pour pouvoir profiter de cette configuration, les ingénieurs ont décidé de placer certaines des commandes au plafond. Ainsi, la commande de boîte de vitesses, la sélection du mode de conduite, le bouton de démarrage ou encore les lèves-vitres se retrouvent au-dessus du poste de conduite. La marque justifie son choix en expliquant que très peu de propriétaires conduiront leur œuvre d’art automobile.

Autre point, elle ne dispose pas d’airbags latéraux et ce sont des caméras, au nombre de deux, qui encadrent le tableau de bord et qui remplacent les rétroviseurs. Elle ne respecte donc pas les normes en vigueur aux États-Unis ce qui rend sa commercialisation impossible sur ce marché. Mais avec un tiers de ses clients de l’autre côté de l’Atlantique, le constructeur britannique devra réaliser une procédure spéciale d’importation pour chaque modèle. Ainsi, la voiture pourra rouler sur le sol américain et ce, jusqu’à 4000 kilomètres.

McLaren Speedtail- 4roueset1volant - © McLaren
McLaren Speedtail- 4roueset1volant – © McLaren

La fiche technique impressionne puisqu’il est annoncé une motorisation hybride développant une puissance de 1050 ch. Non dévoilé à ce jour, il s’agira sans doute du bloc V8 maison amélioré. On parle d’un 0 à 300 km/h effectué en seulement 12,8 s. C’est exactement le temps qu’il faut à une Mini One 2018 de 75 ch pour atteindre les 100 km/h. La vitesse de pointe, elle, dépasse le seuil des 400 km/h avec 403 km/h annoncés. Équipée d’une suspension active en aluminium, de freins carbone-céramique et de Pirelli P-Zéro sur mesure, son poids ne dépasse pas les 1430 kg à sec. C’est étonnant pour un véhicule qui embarque un système hybride.

McLaren Speedtail- 4roueset1volant - © McLaren
McLaren Speedtail- 4roueset1volant – © McLaren

Hormis ses performances hors du commun, cette Speedtail est un bijou de technologie puisque l’aérodynamique a été longuement travaillé par les ingénieurs. La traînée aérodynamique a été réduite pour favoriser la vitesse de pointe et cela se traduit par l’allongement de la partie arrière qui porte la longueur totale à 5,14 m. Vu du dessus, cette McLaren ressemble à une goutte d’eau.

Les caméras, qui remplacent les rétroviseurs, s’escamotent en mode Velocity pour pouvoir dépasser les 400 km/h. Ce mode permet également de réduire de 35 mm la garde au sol permettant ainsi d’obtenir une hauteur de 1,12 m. L’aileron arrière, mobile, est en fibre de carbone souple et entièrement intégré à la partie arrière. Les jantes de 20 pouces à l’avant (21 à l’arrière) sont recouvertes d’un cache fixe en carbone.

Peu de chance d’en voir une sur nos routes mais aussi peu de chance d’en voir identique puisque le département MSO “McLaren Special Operations” propose aux clients un programme de personnalisation très poussé. Les premières livraisons de cette McLaren Speedtail devraient avoir lieu début 2020.